mercredi 4 octobre 2023
10.5 C
Haguenau
AccueilLes actusAilleurs en AlsaceAlsace - Un pôle santé, pour mieux gérer sa maladie

Alsace – Un pôle santé, pour mieux gérer sa maladie

Désormais, les Alsaciens atteints de diabète, d’obésité ou de maladies cardiovasculaires, enfants ou adultes, peuvent bénéficier d’une nouvelle structure médicale, le Pôle accompagnement prévention santé Alsace (APSA) situé au siège du Centre européen d’étude du diabète (CEED), à Strasbourg.

Le pôle santé a ouvert ses portes le 1er janvier. Il est né de la fusion de quatre anciens réseaux de santé alsaciens (REDOM, RCPO, RSC et RSSA), mais aussi de la fermeture du réseau pédiatrique ODE. Ainsi, ce nouveau pôle s’appuie sur une expérience de plus de vingt ans. Son objectif est d’aider les patients à mieux gérer leur maladie, notamment par une démarche d’éducation thérapeutique, tournée essentiellement vers le comportement alimentaire et la pratique de l’activité physique, en particulier au sein de Maisons sport santé.

Le personnel qui intervient au sein de ce pôle est essentiellement financé par l’Agence régionale de la santé Grand Est (ARS) et le régime local de l’Assurance maladie. Situé dans les locaux du CEED à Strasbourg, il est présidé par le professeur Michel Pinget, il est composé d’infirmiers, de diététiciens, d’enseignants en activité physique adaptée et de psychologues.

Des missions variées

Depuis sa création, le pôle APSA, qui rayonne sur tout le territoire alsacien, s’articule autour de trois grandes missions. Premièrement, il y a l’éducation thérapeutique des patients. Des professionnels les accompagnent dans des séances de suivi individuel et des ateliers collectifs. D’ailleurs, les jeunes n’en sont pas exclus. Pour eux, la prise en charge est gratuite et peut être réalisée dans une multitude d’antennes de proximité.

Deuxièmement, il y a la prévention et la promotion de la santé. Le pôle met à disposition ses compétences à l’ensemble du territoire et à un large public. Troisièmement, cet établissement a aussi un rôle de promotion du sport santé. Il porte trois Maisons sport santé, mais il est aussi opérateur du dispositif Prescri’Mouv, au sein duquel des médecins peuvent prescrire une activité physique à des personnes atteintes de pathologies chroniques, pour qu’elles reprennent une activité physique de façon sécurisée et progressive. Le rôle du pôle APSA est d’être un interlocuteur unique pour les Alsaciens concernés.


 

Le chiffre : 50

Le nombre de soignants salariés qui peuvent encadrer les Alsaciens qui se rendent à l’APSA.

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

Articles populaires

X