dimanche 27 novembre 2022
3.4 C
Haguenau
AccueilAutomobileAudi RS 3 : plaisirs d’antan

Audi RS 3 : plaisirs d’antan

Dans un monde où les voitures électriques se multiplient à une vitesse folle, la nouvelle Audi RS 3 propose de revenir aux fondamentaux du plaisir de conduite. Mais ce jouet élitiste affiche aussi une polyvalence impressionnante.

Comme la quasi-totalité des constructeurs automobiles actuellement, Audi met le paquet sur la technologie électrique et vient de lancer un grand nombre de nouveautés à zéro émission.

Mais la marque aux anneaux reste aussi fidèle aux fondamentaux qui lui ont permis de bâtir sa réputation à partir du début des années 80 : la transmission Quattro d’une part, et le moteur à 5 cylindres en ligne d’autre part.

Ce bloc, qui a permis au constructeur allemand de collectionner les victoires en rallye à l’époque du monstrueux Groupe B, se retrouve aujourd’hui sous le capot de la toute nouvelle RS 3 dans une forme plus moderne que jamais.

Concurrente habituelle de la Mercedes Classe A et de la BMW Série 1, cette Audi A3 pas comme les autres développe 400 chevaux tout rond. A titre de comparaison, une Renault Mégane RS déjà très puissante se contente de 300 chevaux.

Un vrai régal

Si ce moteur reste mythique, c’est avant tout pour sa sonorité unique au monde. Et même étouffé par les nouveaux systèmes de dépollution, ce fabuleux 5 cylindres en ligne fait toujours autant frissonner par ses vocalises hargneuses.

La Mercedes-AMG A45 S -sa seule vraie concurrente- affiche des performances tout aussi impressionnantes qu’elle grâce à son 4 cylindres de 421 chevaux. Mais l’Audi chante encore mieux et, comme cette dernière, elle profite désormais d’un comportement dynamique qui peut devenir franchement joueur selon les modes de conduite.

Entre les catapultages en ligne droite (0 à 100 km/h en 3’’8), la transmission intégrale très sophistiquée fait preuve d’une belle efficacité dans les virages. Dans la position « Confort », l’auto demeure remarquablement douce à utiliser dans la vie de tous les jours. Et même spacieuse aux places arrière, comme un gentil diesel familial ou presque…

Plombée par le malus

A 69 990 € le morceau, la nouvelle RS 3 s’aligne sur le prix de la Mercedes-AMG A45 S (70 899 €) et se limitera à une poignée de privilégiés. D’autant plus que comme cette dernière, elle doit composer avec un malus écologique sévère (plus de 21 000 € selon la grille de l’année 2022).

Mais pour ceux qui ont la chance de pouvoir s’offrir ce genre d’auto, ce sera l’assurance de pouvoir lutter en permanence contre la routine du quotidien : avouons que rouler avec le doux feulement du cinq cylindres dans les oreilles, ça fait un bien fou au moral.

Précisons aussi qu’il s’agit là très probablement de la dernière apparition de ce moteur avant son remplacement définitif par des groupes motopropulseurs hybrides ou 100% électriques.

©DR
ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

Articles populaires

X