Gastronomie – L’Alsace, le jardin constellé d’Étoiles

Retour en images sur deux jours exceptionnels, une première mondiale, un dimanche et une cérémonie qui ont fait briller la gastronomie alsacienne. Notre région compte maintenant 36 tables étoilées (trois premières étoiles cette année), nouveau record en 123 années de Guide Rouge, mais aucun des sept restaurants 2 étoiles n’a décroché la troisième, comme l’a fait La Marine à Noirmoutier-en-Ile, le grand gagnant de cette édition. Le prix du sommelier a été remis à Cyril Cocher au restaurant Thierry Schwartz à Obernai.

0
457
©EG

L’événement débute par une réception à l’Hôtel d’Alsace à Strasbourg, les chefs d’Alsace ont beaucoup travaillé à la réussite de cette manifestation.

©EG

Parmi les nombreuses personnalités présentes, André Muller, ex France 3 Alsace, qui lui aussi a laissé une recette pour Nos Recettes Alsaciennes, le livre né d’un partenariat entre la CeA et les Étoiles d’Alsace et paru aux Éditions du Lac. C’est Nicolas Stamm-Corby, directeur de projet au sein du cabinet du président de la Collectivité européenne d’Alsace dans le cadre de l’année de la gastronomie en Alsace, qui a porté l’idée. 300 recettes de chefs, d’anonymes, d’artisans, de personnalités comme André Muller ou Sébastien Loeb, un projet à la mesure de la place de la gastronomie dans la région. L’ouvrage est superbe et connecté à un site dédié : marecettealsacienne.fr. En librairie et chez Étoiles d’Alsace à Schiltigheim.

Les valeurs de l’Alsace devant la France entière.

Frédéric Bierry a débuté son discours par « Quel bonheur… ! » Ménageant ses effets, lui aussi avec des étoiles dans les yeux, il récidivera le lendemain au PMC pour la cérémonie du Guide Rouge : « Ce n’est pas le ciel qui est étoilé, mais c’est l’Alsace toute entière, grâce à vous », dira le Président de la CeA avant de citer Louis XIV et sa fameuse phrase « l’Alsace, ce si beau jardin ».

Sandrine Kauffer a animé le média de référence de la gastronomie en Alsace, Les Nouvelles gastronomiques. Ici avec le président de la Chambre des métiers, Jean-Luc Hoffmann.

©EG

Alain Trautmann, le PDG d’Alélor, et Isabelle Dollinger, vice-présidente de la CeA et maire de Batzendorf.

©EG

Nicolas Stamm-Corby, à l’initiative de la candidature alsacienne pour accueillir l’événement, était sur tous les fronts. Le chef 2 étoiles de la Fourchette des Ducs à Obernai a passé un week-end intense.

©EG

Nathalie Kaltenbach avec Gwendal Poullennec, la maire de Barr et présidente d’ODT, le plus beau sourire des politiques d’Alsace. À cet instant, elle ne sait pas encore que Carole Eckert et l’équipe de l’établissement Enfin remportera sa première étoile et fera la fierté de sa ville.

©EG

Sur le podium de l’Hôtel d’Alsace, Gwendal Poullennec, le boss des Guides Michelin, explique les raisons de la délocalisation de la cérémonie: « Nous venons à la rencontre des artisans et des personnes qui font la gastronomie », puis Guillaume Gomez, le représentant du président Macron, rappellera son expérience au Crocodile, avant d’avaler une part de tarte flambée.

©EG

La choucroute « monumentale » de Gérard Goetz a été servie par 88 personnes pour en régaler 500, dont la table d’honneur.

Elodie Naslin et Bernard Baud accueillent les invités de la soirée Ô de vie, le dimanche 5 mars à la Distillerie Massenez à Dieffenbach-au-Val. Une soirée anthologique titreront Les Nouvelles gastronomiques ! Parmi les invités, on peut citer : Gilles Goujon, Olivier Nasti ou l’un des chefs le plus étoilé du monde, Pierre Gagnaire.

Au PMC, le lundi 6 mars, Anaïs Bouton, l’excellente maîtresse de cérémonie, rend hommage à Nicolas Stamm-Corby (dans les bras de Frédéric Bierry). On retiendra aussi de nombreux moments d’émotion, dont les larmes de Christine Ferber, qui avec Christophe Felder a remis les trophées de la pâtisserie, lorsqu’elle a parlé de respect.

©EG

Trois restaurants alsaciens décrochent leur première étoile: Enfin à Barr, Dé-Jà dans le quartier des XV à Strasbourg avec aussi la seule étoile verte en Alsace cette année sur les huit décernées, et le Relais de la Poste qui retrouve son étoile perdue en 2019.

La photo finale historique avec les chefs français, un millier d’étoiles sur la scène de Strasbourg.

©EG