samedi 15 juin 2024
AccueilAutomobileKia Xceed, le quatrième élément entre crossover et SUV

Kia Xceed, le quatrième élément entre crossover et SUV

Crossover aux allures de SUV et de break coupé, le Kia XCeed, quatrième élément de la famille Ceed, joue sur son design pour s’imposer sur un segment qui n’en finit pas de se développer.

En créant le XCeed, Kia a voulu mettre sur le marché un véhicule censé offrir le meilleur de trois univers. Entre la praticité d’un SUV, l’élégance d’un coupé et le comportement dynamique d’une berline, la proposition est alléchante…

Un style original

De la Ceed, le Xceed reprend les portes avant et la structure, châssis et empattement compris. Pour le reste, les designers européens du constructeur coréen ont su jouer sur l’émotionnel afin de donner à ce quatrième élément de la gamme Ceed un style séduisant et original. Pour le genre SUV, la garde au sol a été surélevée de 44 mm et la largeur augmentée de 26 mm. Avec une longueur totale de 4 395 mm, il est 85 mm plus long que la berline 5 portes et 90 mm plus court qu’un Sportage. Sa hauteur de toit maximum de 1 495 mm est supérieure de 48 mm à celle de la berline et inférieure de 150 mm à celle du Sportage, offrant au conducteur un centre de gravité abaissé par rapport à ce dernier et une position de conduite surélevée par rapport à la berline. Le Xceed se démarque de cette dernière, entre autres, par son capot rehaussé et étiré, sa calandre « Tiger Nose » réinterprétée avec deux lames chromées superposées, ses bas de caisse et passages de roues renforcés, ses projecteurs et feux redessinés ainsi que ses jantes alliage spécifiques. Enfin, pour ce modèle « émotionnel », Kia propose de nouvelles couleurs de carrosseries très fun comme le « Quantum Yellow » de la version « Launch édition » qui se retrouve dans l’habitacle sur la planche de bord, les contre-portes et les sièges.

Instrumentation numérique

Dans l’habitacle, ceux qui connaissent la Ceed ne seront pas dépaysés, tout est quasiment identique. Les finitions et matériaux utilisés sont de bonne facture et l’ergonomie générale est très bonne. Grande nouveauté cependant à bord du XCeed, le combiné d’instrumentation est entièrement numérique de série dès le troisième niveau de finition Launch Edition. C’est le tout premier du genre chez Kia, avec un écran de 12,3 pouces. Le système multimédia est quant à lui disposé sur un écran de 10,25 pouces.

Le XCeed est aussi bien doté en aides à la conduite. Parmi celles-ci, citons le régulateur de vitesse adaptatif avec fonction Stop & Go (SCC), le système de surveillance des angles morts (BCW), le système de freinage d’urgence autonome avec détection des piétons, la reconnaissance des panneaux de limitation de vitesse, le système actif d’aide au stationnement, l’aide au maintien dans la file et le système de gestion intelligente des feux de route. Il peut également être équipé du « Trafic Jam Assist », l’assistance active à la conduite dans les embouteillages, une technologie de conduite autonome de niveau 2.

Familial plutôt que sportif

Fort de son porte-à-faux arrière et de son coffre allongés, le Xceed affiche un volume de chargement de 426 l. En rabattant les sièges arrière, le volume de chargement peut être porté à 1 378 l. La modularité est encore rehaussée par les sièges arrière fractionnables 40/20/40, le hayon électrique intelligent et le plancher de chargement à deux niveaux (selon les finitions). Cela lui confère un caractère bien plus familial que sportif, rapidement confirmé par notre essai sur les routes du Var et dans Marseille. Car, avouons-le, le ramage est bien différent du plumage. Alors que la position de conduite basse laisse présager d’un comportement dynamique, quelques kilomètres sur la route sinueuse des crêtes des calanques nous ramènent à la réalité. Le quatre cylindres essence 1.4 T-GDI de 140 ch de notre voiture d’essai, représentant le cœur de gamme, bien que vaillant n’est pas un sportif. On en tire le meilleur à mi-régime. Au-delà, il n’est pas vraiment aidé par la boîte à double embrayage DCT7, plutôt typée confort. Mais tout cela fonctionne globalement bien pour une utilisation confortable en famille, le comportement étant très assurant. Le train avant équipé de suspensions à butées hydrauliques progressives assure le confort et la précision de guidage dans les courbes, avec une direction retransmettant parfaitement les indications du toucher de route. Cerise sur le gâteau, l’insonorisation est parfaite. Seul bémol, la consommation qui, au regard des performances, se montre élevée avec un score de 8,9 l/100 km en conditions mixtes réelles contre les 5,7 l avancés par le constructeur.

En matière d’espace intérieur, le Kia XCeed permet à tous les occupants d’être à l’aise, tandis que le volume de base du coffre s’établit à 426 litres, ou 1 378 litres en rabattant les sièges arrière. Il se décline à travers trois offres essence de 120 ch à 204 ch (de 24 900 € à 36 590 €) et deux diesel en 115 ch et 136 ch (de 27 590 € à 37 590 €), avec de série la garantie constructeur de 7 ans ou 150 000 km. Pour ceux qui ne l’envisagent pas en tout thermique, une inédite version hybride rechargeable de 141 ch verra le jour début 2020.

- Publicité -
ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -
- Publicité -

Articles populaires

- Publicité -
X