Luchrome et son étiquette connectée

L’entreprise, lancée en 2023 par Romain Futsch et Cyril Perie, développe la solution d’affichage imprimée la moins consommatrice d’énergie sur le marché.

0
995

Pour lancer ce produit, Romain et Cyril sont partis du constat qu’il y a énormément de pertes dans la chaîne approvisionnement mondiale : « Chaque année, ce sont 163 milliards de produits qui sont jetés, ce qui représente 4,3 % de l’inventaire de chaque entreprise, explique Romain Futsch, président et cofondateur de la société Luchrome. Malgré tout le monitoring et l’attention portée, ce sont des pertes énormes, dans un contexte où la consommation de matière est importante ».

Les deux associés ont développé une solution capable de détecter si un produit a rencontré un quelconque problème lors de son transport, en changeant de couleur : « Il peut aussi bien détecter des chocs que des variations de température, de l’humidité et même des dates d’expiration dépassées ». Pour ce faire, Luchrome utilise des matériaux électrochromes, capables de changer de couleur grâce à une très faible énergie électrique : « Concrètement, la solution ressemble à une étiquette entièrement imprimée sur papier ou sur plastique, utilisant du NFC. »

L’impression crée la différence

Luchrome s’inscrit sur le marché de l’étiquette intelligente, pour la prévention des risques : « Il s’élève à 14 milliards de dollars et il va encore grandir pour plus de monitoring et de transparence dans des secteurs logistiques tels que le médical, l’alimentaire ou les produits à forte valeur ajoutée ». L’idée est d’intégrer ces étiquettes sur les packagings des professionnels. D’autres sociétés se sont déjà penchées sur le sujet : « Heureusement pour nous, elles sont encore bien moins avancées que nous dans leur développement. Il y a encore une place à se faire. L’impression de l’afficheur est ce qui nous diffère des autres », conclut Romain.