dimanche 16 juin 2024
AccueilLes actusAutour de BischwillerSchirrhein - David Roehlly ou l’art de l’upcycling

Schirrhein – David Roehlly ou l’art de l’upcycling

Passionné de soudure depuis toujours, David Roehlly a fondé l’entreprise Luci’fer. Il travaille l’acier et le fer pour réaliser des objets de décorations. Soucieux de se développer, l’Alsacien a imaginé Alsace Funér’art, spécialisée dans la création de monuments funéraires.

Son âme de bricoleur et d’artiste s’est révélée très tôt. Avec l’âge, David a découvert la soudure, s’est pris de passion pour la mécanique et a commencé à en vivre. Employé plus de vingt ans dans un SAV industriel, sa vie a brutalement changé : « À la suite d’un événement familial, il a fallu que je trouve un exutoire. Je me suis mis à construire mes meubles et décorer mon intérieur, étant donné que je ne trouvais pas ce que je voulais dans les commerces traditionnels », explique-t-il.

David a commencé à utiliser des pièces recyclées pour les assembler, un procédé qui donnait vie à différents meubles comme des tables basses, des armoires et même des luminaires. Sa compagne, Laura, lui a vite conseillé de les vendre. Ce qu’il a fait en 2019 en participant à un marché strasbourgeois. Le retour des passants lui a fait comprendre qu’il tenait quelque chose : « J’ai découvert que je faisais de l’upcycling, et que ça plaisait ».

En 2023, victime d’un accident de travail, il est forcé de quitter son emploi. Pour subvenir aux besoins du quotidien, il n’a pas d’autres choix que de se consacrer à 100 % à Luci’fer, créant sur demande des meubles ou des objets de décoration pour des particuliers, des professionnels et même des communes.

Une création artistique pour Luci’Fer. ©DR

Il mise sur le funéraire

Attablé au restaurant, David Roehlly est tombé sur un vieil ami, devenu gérant de pompes funèbres : « Ayant déjà eu l’idée de créer des stèles métalliques par le passé, je lui en ai parlé, et l’idée lui a plu ». Après un test en boutique, David n’a pas eu à attendre longtemps pour se rendre compte que son idée avait des adeptes. Ainsi, l’artiste alsacien a lancé Alsace Funér’art, pour laquelle il fabrique des stèles, mais aussi tout l’habillage de la sépulture : « Les créations sont 100 % personnalisables, à l’image du défunt ». Soutenu par la marbrerie Schittly de Bischwiller et les pompes funèbres Schott d’Oberhoffen-sur-Moder, David travaille avec PSF à Bouxwiller : « Je suis avec les pompes funèbres, et pas contre elles. Je cherche activement des distributeurs », conclut l’artiste.

Le savoir-faire d’Alsace Funér’art. / ©dr

L’info en plus

Le 15 septembre, David participera à la célébration des 80 ans de la libération de Batzendorf, Niederschaeffolsheim et Wahlenheim, pour laquelle il a produit une stèle.

- Publicité -
ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -
- Publicité -

Articles populaires

- Publicité -
X