jeudi 18 juillet 2024
AccueilÀ la uneSchwabwiller - Axel, Meilleur apprenti de France, en grande pompe

Schwabwiller – Axel, Meilleur apprenti de France, en grande pompe

Les apprentis alsaciens tous domaines confondus ont récolté une belle moisson de médailles nationales, et parmi eux, Axel Zores, 17 ans, de Schwabwiller, qui est devenu Meilleur apprenti de France en fraisage. Une spécialité d’usinage qui lui a permis de réaliser une pompe à palettes.

A 7h30, sa journée démarre en entreprise chez GAT à Hatten. Axel se dirige vers son poste, « les trois apprentis passent au tournage, au fraisage et au contrôle qualité », et voilà la production de pièces lancée.  Qu’il programme la machine ou manipule les pièces
« pour s’assurer qu’elles sont conformes en les mesurant », le jeune homme se dit
« polyvalent. L’entreprise est à taille humaine—une trentaine de salariés—et fait des pièces automobiles surtout, et toutes sortes de pièces comme des composants électroniques, c’est très varié ». 

Un métier jusque-là inconnu pour Axel. « En sortant de 3e, je savais que je ne voulais pas faire de général. Je suis allé aux portes ouvertes des métiers de l’industrie à Reichshoffen, et j’ai choisi un des trois métiers du CFA, le fraisage ». En dernière année de bac PRO TRPM (technicien réalisation de produits mécaniques), son formateur lui propose de participer au concours de Meilleur apprenti, avec son camarade Matis Bender. Alors qu’ils sont douze dans la classe, Axel estime être « plus expérimenté, on s’intéressait beaucoup plus en atelier, ce qu’il y avait en amont et aval des pièces ». En novembre, ils reçoivent « les plans des pièces, les formateurs commandent la matière, et on commence à usiner en janvier ». 

La pompe à palette commandée pour le concours de Meilleur
apprenti. / ©Dr

D’autres techniques

Le défi ? Réaliser une pompe à palettes : « C’est un corps et à l’intérieur, un rotor où la palette monte et descend, car le trou est excentré, explique l’expert avec enthousiasme. On a des plans, des pièces, il faut respecter les cotes, la conformité… J’ai appris d’autres techniques, par exemple il y a du plexiglas, et c’est rare qu’on usine cette matière ! » 
Puis le jury s’est déplacé pour contrôler les pièces et attribuer des points. Axel et son collègue Matis ont, comme seulement cinq autres jeunes en France, obtenu la mention nationale de Meilleur apprenti en fraisage. La remise des prix aura lieu à Strasbourg en octobre, et à Paris en février. Fier de lui, Axel attend les résultats du bac pour enchaîner avec un BTS, nul doute que les félicitations du jury vont encore tomber !  

Bon à savoir 

Axel explique l’usi-nage : « Ça signifie l’enlèvement de matière : soit les outils tournent et c’est le fraisage, soit la pièce tourne et c’est le tournage ».

- Publicité -
ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -
- Publicité -

Articles populaires

- Publicité -
X