mardi 25 juin 2024
AccueilLes actusAutour de ReichshoffenWoerth - Le droit local en détail au musée de la...

Woerth – Le droit local en détail au musée de la Bataille du 6 août 1870

La fameuse bataille du 6 août 1870 serait-elle l’une des origines du droit local si cher à l’Alsace et à la Moselle ? Ce sont les fondements de cette particularité régionale que retrace l’exposition temporaire « Vers le droit local » au musée de Woerth, jusqu’au 29 octobre.

Qu’il s’agisse des bouilleurs de cru, du vinaigre Melfor, de la sécurité sociale ou de la profession de notaire, les Alsaciens et Mosellans ne font pas comme les autres. Les « principaux thèmes du droit local de A à Z » sont ainsi répertoriés dans la dernière salle du musée de la Bataille du 6 août 1870. Le vice-président des Amis du musée, Bernard Weber, précise que « depuis 2007 et la rénovation du musée, la muséographie présente le contexte du conflit, la bataille en elle-même et ses conséquences ». Au milieu des uniformes et objets de 1870, de tableaux, de reconstitutions et de vidéos, l’évolution de l’identité propre à l’Alsace-Moselle est retracée tout au long d’un parcours de panneaux explicatifs, issus de la CeA et des archives départementales.

Des particularités économiques, juridiques, religieuses et sociales

Officiellement créé en 1919, le droit local découle des appartenances successives de l’Alsace-Moselle à la France avant 1870, puis à l’Allemagne jusqu’en 1918. « Après l’Armistice, la France a décidé que les lois allemandes devaient être bannies, mais les Alsaciens ont dit non puisqu’elles étaient bien meilleures ! » rappelle Bernard Weber. Les particularités culturelles, linguistiques, économiques, juridiques, religieuses et sociales de l’Alsace se font jour et courent toujours.

Annie Maréchaud, membre de l’association et ancienne clerc de notaire, a élaboré le panneau qui résume la situation aujourd’hui. Bernard Weber énumère entre autres que « le droit de chasse appartient à la commune en Alsace et non pas au propriétaire du terrain ; les curés, rabbins et pasteurs sont payés par l’État plutôt que selon la bonne volonté des gens ; les trains circulent à droite comme en Allemagne, parce que les gares étaient conçues en ce sens », etc. En tant qu’ancien inspecteur de l’Éducation nationale, il ne peut que regretter que « ce morceau d’histoire ne soit pas enseigné » et invite tous les publics, y compris scolaires, à le découvrir au musée !

Musée ouvert les mercredi, jeudi et vendredi de 14h à 17h, samedi et dimanche de 14h à 18h.

Les bouilleurs de cru, entre autres, bénéficient du droit spécifique à l’Alsace-Moselle. / ©SB

Au programme

13 mai à partir de 19h : Nuit des musées, entrée gratuite
13 et 14 mai : Le Printemps des cimetières pour découvrir les tombes et monuments relatifs aux événements de 1870 (lieux et programme sur www.territoire-1870.eu)
11 juin et 8 octobre à 15h : Conférence publique avec Maître Ritter au musée
24 septembre à 17h : Conférence de Patrick Serre « L’armée capturée » à l’église protestante

- Publicité -
ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -
- Publicité -

Articles populaires

- Publicité -
X