mercredi 8 février 2023
4.2 C
Haguenau
AccueilLes actusAlsace et ailleursAlsace - Des nouvelles policières à la biographie hospitalière

Alsace – Des nouvelles policières à la biographie hospitalière

Lorsque les Éditions du Bastberg organisent un concours d’écriture de nouvelles, cela donne naissance au livre 15 Nouvelles policières en Alsace, dont les droits d’auteurs seront reversés à l’association Biographie hospitalière créée par la gagnante, Ophélie Grosshans.

Maxi Flash : Quel est le rôle de votre association, Biographie hospitalière Grand Est ?

Ophélie Grosshans : Elle doit permettre aux personnes gravement malades en soins palliatifs ou à domicile de mettre par écrit, gratuitement, le récit de leur vie. Mon travail est de les aider à se raconter, et retracer le plus fidèlement possible leur phrasé. L’association a été fondée en mars 2022, par deux biographes hospitalières lorraines et moi-même, en Alsace. Nous nous sommes formées auprès de l’association Passeur de mots passeur d’histoires, pionnière depuis 2007 et qui couvre 24 établissements en France.

Vous êtes journaliste de formation, vous souhaitiez passer au format long ?

OG : J’ai été journaliste en presse écrite à Sélestat notamment, mais j’ai fait un détour dans une maison d’édition à Paris, qui m’a donné envie de me spécialiser dans le récit de vie. J’étais arrivée au bout du système des infos flash : parfois on a envie de creuser avec certaines personnes et d’éviter la frustration. Cela fait une dizaine d’années que je suis biographe, et je travaille depuis longtemps sur un polar, mais c’est long, ça demande de la persévérance pour lâcher le morceau en plusieurs étapes…

D’où l’aventure Le retour du colonel, publiée dans 15 Nouvelles policières alsaciennes ?

OG : Oui, c’est une émanation de mon roman, j’ai dégagé une histoire. La date de remise des textes coïncidait avec les derniers préparatifs de mon mariage, il y a eu un peu d’urgence finalement, comme dans le journalisme ! J’ai choisi le cadre de la vallée de Sainte-Marie-aux-Mines, et le point de vue que j’ai adopté n’est pas forcément celui qu’on attend d’un polar. Ça passe ou ça casse…et j’ai gagné !


Des enquêtes de Kaysersberg au Struthof

Le concours avait été organisé lors du Festival du livre de Colmar en 2021, avec la Ville et la gendarmerie du Haut-Rhin, et a rassemblé près de 150 textes d’amateurs. Philippe Krauth, directeur des Éditions du Bastberg, a sélectionné quinze auteurs,
« tous issus d’Alsace, avec des styles d’écriture différents : il y en a pour tout le monde ». Toujours dans le registre du suspens, le lecteur passe d’un meurtre à Mulhouse aux reliques de Sainte Odile, ou de la chavande du Donon à la bibliothèque humaniste de Sélestat.

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

Articles populaires

X