Axel, le nouveau bloc-notes électronique des artisans

Il y a un an, Loïc Koch, de l’entreprise d’électricité et de climatisation du même nom, et Pierre-Yves Sondenecker, d’une société de peinture, ont eu l’idée de créer l’application Axel, dédiée aux artisans. Elle permet aux dirigeants et à leurs salariés de remonter des informations en temps réel, depuis leurs smartphones et depuis le chantier, évitant ainsi l’utilisation de papier et la perte de temps.

0
616
L’artisanat et le digital ne forment pas encore le duo parfait. / ©Dr

Après avoir eu l’idée de créer une application, Loïc et Pierre-Yves se sont rapprochés d’Anthony, un développeur, pour la réaliser. Cet outil a été imaginé sur mesure dans le but d’améliorer l’organisation et la productivité de chacun. L’application permet de stocker les devis réalisés, les coordonnées des clients, de commander du matériel, de noter l’avancement d’un chantier ou encore d’écrire des commentaires, sans avoir besoin de passer par une tierce personne, mais tout en gardant les informations « bien au chaud », en sécurité. Mais attention, l’outil n’est pas qu’un simple bloc-notes. Par des calculs, il permet aussi de pointer ce qui fait perdre du temps et de l’argent sur un chantier à un chef d’entreprise, et libre à lui d’agir en conséquence en constatant les résultats. Après six mois de conception, deux mois supplémentaires auront été nécessaires pour tester l’application et la mettre en circulation. Si au début l’outil ne devait que servir les entreprises de ses créateurs, ce n’est plus le cas. Les deux associés envisagent de la commercialiser et de la rendre accessible à d’autres professionnels.

Digital et artisanat : duo gagnant ?

Les outils digitaux pratiques pour les artisans existent et continuent de se développer, mais beaucoup ne passent pas le pas pour autant. Selon une étude du Monde des Artisans et de l’Association française pour le nommage internet en coopération (AFNIC) de 2019, 94 % des artisans français reconnaissent qu’avoir une présence sur internet est indispensable, mais seuls 10 % d’entre eux s’en servent quotidiennement.