BMW iX1 : à contre-courant

Avec l’attrait et la puissance de l’électricité, le BMW iX1 conserve tous les avantages et caractéristiques du SUV vedette du constructeur bavarois.

0
693
Seuls le double haricot de la calandre totalement fermée à l’avant et l’absence de sorties d’échappement à l’arrière différencient le iX1 des autres modèles de la gamme. / ©DR

Un peu à contre-courant des autres constructeurs qui développent des gammes de véhicules exclusivement réservées aux modèles 100 % électriques, BMW a choisi d’adapter son X1 à l’électricité en en conservant tous les atouts.

Un X1 presque comme les autres

Esthétiquement, la version 100 % électrique ne diffère du nouvel X1 sorti il y a quelques mois que par l’absence de pot d’échappement, une calandre totalement fermée et des contours bleus sur les bas de caisse. Long de 4,50 m, 1,85 m de large et 1,62 m de haut, il offre toujours une habitabilité remarquable, quoique légèrement en recul en raison des batteries sous le plancher. Le coffre aussi perd un peu d’espace avec un volume logeable de 490 litres qui passe tout de même à 1 495, banquettes rabattues.

À l’arrière, le grand hayon électrique révèle un coffre de 490 litres, qui peut monter à 1 495 l avec plancher plat en basculant le dossier en 3 parties de la banquette.

Confort et high-tech

Dans l’habitacle, en plus du silence, c’est l’ambiance confort et high-tech qui se démarque, loin de l’univers épuré de certaines marques. On retrouve un mobilier et des garnissages qualitatifs ainsi que des équipements de dernière génération. Derrière l’épais volant multifonction, le conducteur dispose d’une élégante enfilade de deux écrans. Le premier mesurant 10,25 pouces est consacré à l’instrumentation, et le second, de 10,7 pouces, à la tablette tactile compatible Android Auto et Apple CarPlay en Bluetooth. Cette dernière donne accès à tous les réglages de la voiture à travers un tas de menus qu’il faut prendre le temps de digérer avant de créer des raccourcis de toutes sortes (huit sont possibles) qui permettront de gagner du temps. Sinon, reste la commande vocale qui est une des meilleures du marché. Heureusement pour la climatisation, des boutons sont encore présents.

La grande dalle numérique légèrement incurvée accueille l’instrumentation de conduite et une grande tablette tactile très réactive.

Puissance et technicité

Le iX1 est animé par deux moteurs synchrones à rotor bobiné qui lui procurent une motricité intégrale. Avec une puissance maximale de 313 ch pour un couple de 494 Nm, il effectue le 0 à 100 km/h en 5,6 s, et sa vitesse maximale est bridée à 180 km/h. Sa batterie lithium-ion d’une capacité énergétique totale de 66,5 kWh, pour 64,8 exploitables, est censée permettre d’effectuer entre 414 et 440 km selon les nomes WLTP avec une consommation mixte de 17,2 – 18,3 kWh/100 km annoncée. Lors de notre essai, en Sologne avec une température d’environ 2 degrés, nous avons plutôt flirté avec les 24 kWh/100 km sur autoroutes et voies rapides et les 19 kWh/100 km en parcours mixte ville et voies secondaires. La recharge peut être faite sur des bornes rapides jusqu’à 130 kW, permettant de passer de 10 à 80 % en moins de 30 minutes. De série, un chargeur 11 kW est proposé et en rajoutant 960 euros de plus, on peut s’offrir un chargeur à 22 kW.

À l’usage, le « petit » bavarois électrique est éblouissant de puissance grâce à sa palette « Boost » qui réveille les 313 chevaux disponibles, mais aussi de confort avec sa suspension Adaptative (de série sur la finition M Sport) et de technicité avec une panoplie, de série, d’aides à la conduite de dernière génération. Le BMW iX1 xDrive 30, pack Premium inclus est vendu à partir de 57 150 €, ce qui est cher mais reste compétitif par rapport à la concurrence. Il bénéficie d’une offre de location longue durée sans apport pour un loyer de 590 € mensuels sur 36 mois qui inclut l’entretien, la garantie et 12 mois de recharge illimitée sur le réseau Ionity.