mercredi 22 mai 2024

Du Tic au Tac #15 – L’art du partage

AccueilChroniquesDu tic au tac par JackyDu Tic au Tac #15 - L’art du partage

Du Tic au Tac #15 – L’art du partage

Coucou les amis c’est Jacky le Brumathois.

Vous avez l’habitude que je vous écrive des souvenirs et anecdotes de jeunesse, mais j’aime également par le biais du journal partager les choses que j’aime et peut-être vous donner envie de les aimer à votre tour. Ce mois-ci, j’ai choisi de vous parler de l’art en général. Quand j’étais petit, chez ma grand-mère Lucie, il y avait des tableaux, ils n’avaient pas beaucoup de valeur, mais ils me fascinaient. Depuis cette époque, j’aime admirer les toiles et m’imaginer l’histoire à laquelle a pensé l’artiste. Ma préférence justement, ce sont les tableaux d’artistes inconnus, ou locaux ; leurs toiles racontent souvent une belle histoire, ou comme j’ai déjà pu le voir, des rêves, des angoisses, des peurs, selon la façon dont on regarde.

Cette passion, j’ai envie de la transmettre à ma petite-fille Lya que j’emmène voir toutes les expositions chez moi à Brumath à la Fibule, avec l’association Brum’art. Beaucoup d’artistes exposent durant toute l’année et l’entrée est toujours gratuite pour que le plus grand nombre de personnes se déplace. Ma petite-fille, à force d’y aller avec moi, y prend goût. C’est vraiment lorsqu’ils sont petits qu’on leur inculque autre chose que ce qu’on voit sur les différents écrans. La petite est toujours émerveillée par toutes les couleurs, les formes, plus c’est coloré plus elle adore. D’ailleurs, elle me montre toujours du doigt les tableaux qui l’attirent le plus, comme ici sur la photo, celui de la peintre Marcelle Diemer de Niederschaeffolsheim qui s’appelle Les Papillons (elle m’a donné son accord pour la photo et que j’en parle avec vous). Cette artiste aime peindre les différentes saisons et la nature en général avec de beaux dégradés de couleurs. Je vais continuer à montrer un maximum de choses à la petite sur l’art, les livres pour les enfants d’abord, puis les autres. Je lui donnerai j’espère cette fibre culturelle qu’elle transmettra peut-être un jour à son tour. Elle est également attirée par nos cigognes que je lui montre, photographie et filme, on parcourt la ville et les champs pour les voir. La nature, c’est de l’art, car partout où l’on regarde, où l’on pose ses yeux, on peut découvrir des choses merveilleuses et laisser faire notre imagination.

Salut Bisamme.

Par Jacky Wendling

- Publicité -
ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -
- Publicité -

Articles populaires

- Publicité -
X