jeudi 18 juillet 2024
AccueilÀ la uneGwendal Bisch - La tête la première vers l’or olympique

Gwendal Bisch – La tête la première vers l’or olympique

C’est désormais officiel, Gwendal Bisch, licencié au Team Strasbourg, représentera la France en plongeon aux Jeux olympiques de Paris. C’est une belle revanche pour cet enfant de Vendenheim, privé des deux dernières olympiades à Rio de Janeiro et Tokyo.

Gwendal a appris à se jeter dans l’eau avant même de savoir marcher. Casse-cou de naissance, il a dû attendre de souffler sa sixième bougie, en 2004, pour s’inscrire dans son premier club : le Plongeon Club de Strasbourg. Dans la catégorie moins de 11 ans, face à des concurrents qui avaient presque deux fois son âge, Gwendal ne s’est pas laissé intimider. À seulement 10 ans, il parvient à glaner six titres au cours d’un seul et même week-end aux championnats de France. Plus il grandit, plus il apprend et plus il devient fort. En 2016, alors qu’il n’est pas encore majeur, l’Alsacien devient vice-champion d’Europe junior à Rijeka (Croatie). Il enchaîne l’année suivante en décrochant le titre de champion de France de plongeon à trois mètres, mais aussi celui à un mètre en 2018. Les portes du monde s’ouvrent peu à peu à lui. Gwendal découvre ce haut niveau aux côtés d’Alexis Jandard, avec qui il s’associe pour les épreuves synchronisées. En 2019, lors de la Coupe du monde de Bolzano, le duo, engagé sur le trois mètres synchronisé, termine sur la troisième marche du podium.

Gwendal Bisch. ©dr

Le rêve olympique

Trop jeune pour participer aux jeux de Rio de Janeiro, Gwendal s’est très vite focalisé sur ceux de Tokyo. Malheureusement, en pleine épidémie, l’Alsacien a été testé positif au covid la veille du début du tournoi de qualification olympique. Frustré, le plongeur ne s’est pas laissé abattre pour autant, pas même par ses déboires personnels avec l’INSEP : « Ça m’a endurci et apporté la hargne. Aujourd’hui, j’essaie d’être le sportif parfait, en faisant attention à mes heures de sommeil et à ma nutrition, sans négliger les entraînements et la mobilité », indique-t-il à France Bleu Alsace. Il y a quelques semaines, à l’issue des Championnats du monde de Doha, Gwendal a atteint la demi-finale et terminé à la onzième place au plongeon à trois mètres, ce qui lui a permis de valider officiellement sa qualification pour les Jeux de Paris : « C’est l’aboutissement de dix-huit ans de plongeon. Cette fois-ci, j’ai eu une vraie chance et je l’ai saisie. Pour tout sportif, les JO, c’est le Graal. Je me suis acharné, le travail a payé. Je ne peux pas être plus content ».

Pour lui, la compétition commencera le 2 août au Centre aquatique de Saint-Denis, avec l’épreuve de plongeon synchronisé à trois mètres.

Dernières actus :

  • Ce week-end, lors de l’épreuve de saut à trois mètres des Championnats d’Europe de Belgrade, Gwendal Bisch est montée sur la plus haute marche du podium ! Un résultat qui met en confiance avant le début des Jeux olympiques de Paris 2024.
- Publicité -
ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -
- Publicité -

Articles populaires

- Publicité -
X