mercredi 22 mai 2024

Haguenau – Anaïs Meyer modèle plaisir et partage

AccueilÀ la uneHaguenau - Anaïs Meyer modèle plaisir et partage

Haguenau – Anaïs Meyer modèle plaisir et partage

D’abord créatrice de voyage, Anaïs Meyer a profité du confinement pour changer de carrière. Depuis un an, la jeune Haguenovienne vit de la céramique. En plus de créer diverses pièces utiles ou décoratives, elle accueille du public pour des ateliers d’initiation.

Le changement de vie n’était pas prévu pour Anaïs Meyer, qui nourrissait pourtant déjà un vif intérêt pour la poterie avant même d’en faire son métier :

J’ai toujours été très créative, explique-t-elle. Il m’arrivait déjà de me rendre chez des potiers ou des céramistes par pur plaisir d’apprendre. J’ai commencé le week-end, par passion, jusqu’à intégrer une école dédiée située à Nancy. Plus j’apprenais, plus j’avais envie d’en faire ma vie. Pendant deux ans, j’ai cumulé mon activité de créatrice de voyages et celle de céramiste.

L’atelier a été restauré, tout en gardant certains éléments de l’ancienne forge./ ©Dr

Fin 2022, Anaïs est devenue maman. Elle a profité de son congé maternité pour réhabiliter l’ancienne forge du grand-père de son conjoint en un véritable atelier de céramiste :

J’ai commencé à m’équiper, en achetant un four et un tour, et début 2023 je me suis lancée dans cette activité à 100 %.

Au quotidien, Anaïs crée des tasses, des bols, des assiettes, des plats, des vases et même des pyramides à condiments : « Ces pièces apparaissent sur mon site internet. Libre à mes clients de s’en inspirer pour me formuler des demandes personnalisées ».

Un création d’Anaïs. / ©Dr

Le plaisir de transmettre

Après avoir donné un cours de poterie à ses amies lors d’un enterrement de vie de jeune fille, Anaïs Meyer a eu un déclic : « Elles ont beaucoup aimé et m’ont conseillé de me lancer auprès du public ». Après avoir suivi leur conseil, la céramiste haguenovienne s’est découvert une véritable passion pour le partage de son métier. Anaïs accueille des particuliers les mercredis, samedis et dimanches pour des ateliers de création de trois heures : « Je leur apprends à modeler leurs propres objets. Certains reviennent plusieurs fois ».

Le jeudi soir, elle organise aussi un cours hebdomadaire auquel participe un groupe récurrent : « En ce moment, ce sont onze femmes. Nous parlons en fabriquant, ce sont des supers moments ». Autrement, Anaïs met son savoir-faire et son atelier à disposition pour tous types de demandes. Cet été, la créatrice proposera à nouveau des ateliers thématiques où elle fera intervenir d’autres artisans, comme un boulanger, une créatrice de carnets reliés, un fromager ou encore une créatrice de bougies.

L’info en plus

Même si mars vient seulement de pointer le bout de son nez, Anaïs Meyer travaille déjà sur le prochain calendrier de l’avent spécial céramique. Celui de l’année dernière était en rupture de stock en moins de deux minutes.

- Publicité -
ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -
- Publicité -

Articles populaires

- Publicité -
X