Haguenau – Quand le virtuel rencontre la musique

En collaboration avec l’entreprise Bulle 360, la maîtrise Sainte-Philomène et l’école municipale de musique et de danse de Haguenau ont créé Vis dans mon chœur, un projet de réalité immersive projetant le spectateur au cœur d’un chœur. Le dispositif sera installé dans l’ancien tribunal du 8 au 19 avril.

0
1385
Les enfants se sont prêtés au jeu de la réalité virtuelle. / ©Dr

Nicolas Wittner, directeur de la maîtrise Sainte-Philomène, a découvert le travail de Bulle 360 il y a quelques années, alors que l’entreprise avait filmé en 360 degrés un des concerts de la maîtrise : « Cette technologie m’avait interpellé », confie Nicolas. « Elle a un côté ultra immersif que j’ai trouvé très intéressant », ajoute-t-il.

Avec le soutien financier de la fondation Bettencourt Schueller, la maîtrise a pu se rapprocher de Bulle 360 : « Ainsi, un projet commun est né. Nous avons filmé de la sorte une séance où les maîtrisiens interprètent quatre chansons. En complément, ces derniers ont répondu à quelques questions, ce qui permet de découvrir la vie d’un chœur de l’intérieur ». Une fois le tournage terminé, l’idée était de le diffuser pour proposer une expérience inédite : « Le résultat du tournage a été monté et sera diffusé dans des casques de réalité virtuelle dans l’ancien tribunal de Haguenau. En bougeant la tête, les visiteurs auront l’impression d’être plongés au milieu du chœur. Chaque spectateur assistera à un concert privé, en quelque sorte. Rien n’a été caché. Tout est visible », détaille Nicolas Wittner.

L’ancien tribunal, prêt à accueillir ses premiers visiteurs. / ©nw

Une expérience complète

En arrivant au sein de l’ancien tribunal de Haguenau, les visiteurs – enfants des écoles alentour ou particuliers – seront accueillis dans une première salle : « L’expérience leur sera intégralement présentée et des consignes leur seront données ».

À l’intérieur du bâtiment, un parcours a été imaginé spécialement pour le projet :
« Les visiteurs pourront participer à un quizz et même sillonner une exposition dédiée à la voix et aux coulisses du projet ». Après un dernier rappel des règles et l’installation de l’équipement, ils pourront prendre la direction de la salle de projection. Des représentations tous publics sont prévues le samedi et le dimanche, sur réservation. Cette technologie sera installée une dizaine de jours à Haguenau, mais Nicolas Wittner espère qu’il y aura un après.