mardi 18 juin 2024
AccueilCulture & LoisirsGastronomieLe plat du jour - Aux Berges de la Moder à Schweighouse

Le plat du jour – Aux Berges de la Moder à Schweighouse

Quelle bonne pioche ! Annette avait gardé un bon souvenir d’un premier passage qui remonte à deux ans, me relatant la qualité du service et de la cuisine qui lui rappelaient cette bonne cuisine généreuse et campagnarde, elle ne s’est pas trompée.

Nous arrivâmes tôt, midi et quelques, mais déjà la salle se remplissait, le service était leste et bien orchestré par… « la » maître d’hôtel qui donnait le ton. Nous fûmes surpris par les belles nappes blanches et serviettes en tissu, ça se fait rare. On vient ici pour quelques plats symboliques comme les rognons de veau, le cordon bleu qu’il faut savoir attendre, la bouchée à la reine. Les assiettes sont bien remplies et les prix peuvent paraître cléments, lorsqu’on vient de la capitale… européenne. C’est aussi le cas de la carte des vins, bien sélectionnés dans tous les vignobles, mais logiquement Cleebourg est mis en avant.

Le plat du jour était un burger avec frites et une sauce maison remplaçant admirablement le sempiternel ketchup. Jolie assiette d’entrée, rillettes de saumon appétissantes ; 13 € 50. Annette a testé le burger, me laissant opter pour les rognons. Belle surprise, le burger était bon, le « buns » bien moelleux, tendre ; on percevait une viande de qualité, bien meilleure que celle proposée par les succursales à burger dites haut de gamme ! Le rognon ? Parfait, bien rosé et goûteux avec légumes frais et spaetzles ! Rien à critiquer ! Aux manettes, Mike et Lucas, deux cuisiniers qui ont un peu bourlingué jusqu’en Australie avant de s’installer ici il y a six ans. On est allé les voir. Lucas était en « mission traiteur », mais Mike a répondu sans fanfaronner à notre questionnement : passage chez Robuchon et Haeberlin et formé par Mischler à Lembach. Je vous disais bien qu’on ne s’était pas trompés.

Aux Berges de la Moder
8 rue de la gare à Schweighouse sur Moder
0388720109

Pour la petite histoire

La Moder donne son nom à l’auberge avec son petit pont et ses saules pleureurs, comme l’Ill à Illhaeusern, avant de couler vers Haguenau et de plonger vers le Rhin.

Annette et Bernard Kuentz

- Publicité -
ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -
- Publicité -

Articles populaires

- Publicité -
X