jeudi 1 décembre 2022
4 C
Haguenau
AccueilÀ la uneLéo Diss-Fenard - « C’est son aventure »

Léo Diss-Fenard – « C’est son aventure »

Léo Diss-Fenard, 12 ans le 17 juillet prochain, est champion de France 65 cm3 Minivert. Des premiers tours de roue à 5 ans du côté de Haguenau, à une 4e place au Championnat du monde 65 cm3 et à sa participation, ce week-end au moto-cross de Bitche, retour sur un parcours exceptionnel, avec le papa, Sébastien.

Maxi Flash : Tout d’abord, sportivement, on en est où ?

Sébastien Diss-Fenard : Léo dispute en fait deux championnats. Le principal, pour lui, c’est le Minivert, pour les 9-12 ans, mais en parallèle il fait aussi les France Espoirs, ouvert aux 11-15 ans, pour préparer la saison prochaine. Après trois courses, il est 3e, et il vient de remporter la dernière manche. Il y en a encore quatre, et la prochaine c’est le 5 juin, chez nous, à Steinbourg.

Vous nous refaites l’histoire de Léo et son amour pour lamoto ?

J’étais moi-même motard, champion de France et d’Allemagne en Supersport, et je ne voulais pas qu’il fasse moto ! On a essayé, le foot, le tennis, l’athlé, et finalement il a essayé une fois une moto, et je n’ai pas voulu lui interdire non plus. Une chose entraînant une autre, on en est là aujourd’hui…

Votre expérience doit néanmoins être utile aujourd’hui…

Oui, avec ma femme Emmanuelle, on a un peu d’expérience. Je pense qu’on évite les erreurs que des néophytes feraient. On peut plus facilement guider notre fils. Et puis des partenaires locaux que j’avais ont décidé de suivre Léo maintenant, il y a une continuité. Au niveau technique, on fait moins d’erreurs.

Il y a des différences entre l’univers de la vitesse et celui du motocross ?

C’est surtout au niveau de la technique de pilotage. Après, l’encadrement, la préparation physique, c’est similaire. Aujourd’hui, Léo est encadré par le Team XB121 de Xavier Boog, et après sa super saison l’an passé, il a le statut de sportif de haut niveau – ils ne sont que 6 en Alsace de son âge. On a été sollicité par une autre structure, pas de la région, et Xavier a décidé d’en monter une pour continuer à accompagner Léo. Après, on garde la tête sur les épaules. C’est son rêve. Nous, on est là pour l’accompagner. On essaye de le protéger, il a sa vie normale de collégien. Je ne fais aucun transfert, j’ai eu ma carrière, là c’est son aventure, ses objectifs à lui. C’est lui le moteur.


 

Tranquille comme Léo

Je ne sais pas pourquoi j’ai aimé la moto… Je me rappelle avoir fait un stage de foot, et au bout de cinq minutes, je suis parti en pleurant ! J’ai essayé la moto, et je me suis dit que c’était pas mal. Quand je saute, j’adore les sensations, les angles dans les virages aussi. Xavier est super sympa, j’adore son style. C’est un modèle et un entraîneur à la fois.
Léo

Retrouvez notre article sur le Championnat de France de Moto-Cross à Bitche, le week-end des 7 & 8 mai 2022, en cliquant ici. Maxi Flash sera sur place ! 

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

Articles populaires

X