jeudi 25 juillet 2024
AccueilÀ la uneLes Bretzels d’or 2023, un grand jour alsacien

Les Bretzels d’or 2023, un grand jour alsacien

C’est la plus haute distinction pour un Alsacien ou une Alsacienne, un ou une Bretzel d’or, une sorte de Légion d’Honneur. L’Institut des arts et traditions populaires d’Alsace, fondé par Germain Muller en 1976, a décoré ses lauréats. Là où commence la route des vins, les Bas-Rhinois se sont taillé la part du lion.

C’était un joli dimanche après-midi, 27°C, un temps de mariage de l’ami Fritz célébré chaque année. À Marlenheim, le maire Daniel Fischer a évoqué le livre Le mariage de l’ami Fritz, « l’éloge de la tolérance », selon lui. La promotion 2023 était naturellement baptisée Erckmann-Chatrian (des noms des auteurs du célèbre roman). Yves Grandidier, vice-président et Yvelise Schaeffer, secrétaire générale de l’Institut des arts et traditions populaires d’Alsace présidé par Bernard Kuentz ont animé la 43e cérémonie, devant du beau monde : Frédéric Bierry le président de la CeA, la députée Louise Morel, Yolande et Michel Haag, Monique Jung, Étienne Pflimlin, Anne-Marie Jean, Jean-Luc Heimburger, Antoinette Pfimlin ou Nicolas Rieffel, ils étaient 400 invités dans la salle des Roseaux.

Yves Grandidier à la présentation de la cérémonie. / ©eg

Les lauréats

Huit Alsaciens largement dignes d’éloges et de récompenses ont été distingués et ont rejoint sur la liste des noms aussi prestigieux que Tomi Ungerer, Pierre Hermé, André Weckmann, Jean-Marie Lehn, Alfred Kastler ou Claude Vigée. D’abord le spéléologue Éric Zipper, spécialiste du secours en milieu difficile, notamment dans les décombres après les catastrophes naturelles. Il est le président de l’ONG Corps mondial de secours fondée par l’abbé Pierre. Les inséparables Nicolas Stamm-Corby et Serge Schaal de La Fourchette des ducs, 2 étoiles Michelin. Nicolas Stamm-Corby a organisé la cérémonie du Guide Michelin 2023, l’événement majeur cette année en Alsace. Le Michelin n’avait jamais vu une organisation pareille. Daniel Baal, ancien président de la Fédération française de cyclisme, il est directeur général de Crédit Mutuel Alliance fédérale. Alain Beretz, président de l’Unistra de 2008 à 2016, il a été le grand artisan de la renaissance de l’Université de Strasbourg et de ses nombreuses récompenses nationales et européennes. Jean-Luc Hoffmann, boucher-charcutier-traiteur, le président de la Chambre des métiers d’Alsace, se bat de longue date pour l’artisanat et pour le savoir-faire alsacien. L’association Sentiers d’étoiles, lancée à l’initiative de Monique Berthelon, organise chaque année une collecte de fonds fondée sur la vente de soupes au moment des marchés de Noël strasbourgeois. Rémy Bricka, le célèbre homme-orchestre, est né à Niederbronn-les Bains. Le Mariage de l’ami Fritz :
depuis 50 ans, la reconstitution du célèbre mariage attire les foules à Marlenheim.

Éric Zipper au moment de la remise de son Bretzel d’or. / ©eg

La grande nouveauté de cette année, une commune est distinguée. Le Trophée Jean-Marc Schaffner a été remis à Reichstett pour son Parc de la maison alsacienne avec l’intégration d’une maison sundgauvienne de 1544. Reichstett l’a emporté devant Riespach et La Wantzenau. La prochaine édition aura lieu en 2024 à Thann, à l’autre bout de la route des vins. Il est certain que d’ici là, personne n’aura répondu à cette question posée plusieurs fois à Marlenheim : dit-on, une bretzel ou un bretzel d’or ?

Trois lauréats au premier plan : Rémy Bricka, Daniel Baal et Jean-Luc Hoffmann, à côté de la sénatrice Laurence Muller-Bronn. / ©eg

Pour les petites histoires

Frédéric Bierry a pris la parole pour raconter une anecdote :

« Au moment de la cérémonie du guide Michelin, nous avons publié un livre de recettes des Alsaciens. Il y a quelques jours, Nicolas Stamm-Corby a été invité à l’Élysée avec quelques grands chefs français, j’en avais profité pour écrire un petit mot dans le livre que Nicolas a offert au président. C’était pour moi une nouvelle occasion de rappeler notre détermination à redevenir une région Alsace à part entière. J’avais écrit « on compte sur vous pour la région Alsace », et le président Macron a eu ce mot pour Nicolas : « Vous faites de la gastro politique ».

À la fin de son discours, Rémy Bricka a raconté qu’il a appris le métier d’ajusteur à Bischwiller, et c’est à la fête de Noël qu’il a chanté sa première chanson qu’il avait composée et il a été sifflé du début à la fin : « Tout le monde s’est moqué de moi, mais je me suis dit, un jour, je leur montrerai que je suis capable. C’est un petit peu comme ça les Alsaciens, quand ils ont quelque chose en tête, ils ne l’ont pas ailleurs », a conclu le lauréat, très heureux que le mot homme-orchestre ait de nouveau fait son apparition dans le dictionnaire.

- Publicité -
ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -
- Publicité -

Articles populaires

- Publicité -
X