jeudi 8 décembre 2022
2.2 C
Haguenau
AccueilChroniquesLes regards de Simone : Gérard Rapp, le MOF reçoit un Bretzel...

Les regards de Simone : Gérard Rapp, le MOF reçoit un Bretzel d’Or

Le Sundgauvien, qui vit sur les hauteurs du village de Geispitzen, a toute sa vie œuvré pour le beau et pour la transmission du savoir. Sa vie professionnelle dans l’impression, comme celle de son frère jumeau qui travaillait comme relieur, s’est déroulée en Suisse. Il obtint le titre de MOF pour une impression en quadrichromie en 1976. « Mais que de changements, que d’évolutions depuis cette époque », explique-t-il. « Les choses bougent, l’imprimeur, le techno-imprimeur d’hier est devenu le spécialiste de l’impression numérique et cette formation en multimédia ne s’arrête pas. »

Pour lui, être un des Meilleurs Ouvriers de France, ce n’est pas être le gardien frileux d’un savoir-faire. Au contraire, il faut s’inscrire dans son temps. « Car, précise-t-il, une technique qui ne fait que se répéter, meurt. Le Meilleur Ouvrier de France a toujours à cœur d’enrichir son métier. C’est là qu’interviennent le savoir-faire, le faire-savoir et le savoir-être. En tant que président national, j’ai plaidé pour cette devise : “Être MOF, c’est être innovant, et le faire savoir” ».

Gérard Rapp à Tokyo en 2010, pour l’exposition « Trésors vivants et MOF ».

Il fut mon invité dans la série télévisée Sür un Siess en 2000. Il n’était alors pas encore président national, mais responsable de la section du Haut-Rhin. Il organisait cette année-là le 21e concours qui se déroulait pour la première fois en Alsace. Le but du concours, qui a lieu tous les trois ans, est de présenter au grand public les chefs-d’œuvre réalisés dans plus de 200 métiers : coiffure, orfèvrerie, lunetterie, piperie, fumisterie, chaudronnerie, tissage, vannerie, ganterie, dentelles, santons, soufflage du verre au chalumeau, coutellerie, prothèse dentaire, imagerie numérique, fraisage-ajustage, ou des artisanats très volumineux comme la conception d’escaliers ou le béton armé.

Il y a bien sûr aussi le domaine de la gastronomie. En 2000, Philippe Jégo (alors restaurateur à Schweighouse) fut le premier inscrit en Alsace à remporter ce titre. Un autre Alsacien, Christophe Muller de Schlierbach, qui travaillait chez Bocuse, le remporta aussi. Michel Scheer, maître d’hôtel à Illhaeusern l’avait obtenu dans les services de la table. Ils avaient été précédés par leur père spirituel, André Soltner de Thann, chef du Lutèce à New York, qui devint MOF à Paris en 1968. Puis suivront Olivier Nasti du Chambard à Kaysersberg en 2007 et Jean-Paul Bostoen de l’Auberge de l’Ill d’Illhaeusern en 2011.

Concours « Meilleurs Apprentis en art et jardin ».

Gérard Rapp est fier d’avoir lancé en 1993 le premier concours des Meilleurs Apprentis de France, qu’il a supervisé de 2001 jusqu’en 2018, avec cette envie inscrite en lui de dénicher le meilleur de la France, de transmettre la noblesse du travail et la beauté de l’engagement. Il se souvient qu’en juin 1997, dans l’émission Le monde est à vous de Jacques Martin, il s’est rendu avec trois MOF sur le plateau du théâtre de l’Empire à Paris, et remporta le voyage aux Bahamas ! Lui revient aussi en mémoire l’échange Japon-France en 2010 à Tokyo, sur le thème de la transmission de traditions et innovations, avec une exposition “Trésors vivants et MOF”. Il garde également un souvenir fort de mai 2015 où il raviva la Flamme du Soldat inconnu sous l’Arc de Triomphe à Paris. Il a été le président national des MOF de 2008 à 2018 et figure à ce titre dans les pages du Who’s Who in France. C’est Jean-François Girardin, qui œuvra aux côtés de Michel Roth dans les cuisines du Ritz, qui en est l’actuel président.

2 mai 2015 : cérémonie de ravivage de la flamme du Soldat Inconnu. / ©DR

Gérard Rapp est heureux à l’idée de ce Bretzel d’Or qui lui sera remis par Jean-Marie Vetter, le président de l’association des Arts et traditions populaires d’Alsace et par Yves Bisch, défenseur de la langue et de la culture d’Alsace, qui le parraine. « Dans mes mots de remerciements, ajoute le futur récipiendaire, je dirai combien la transmission reste un élément prioritaire dans la vie. Elle permet de préserver nos racines et de puiser valeurs et engagements. »

La promotion 2022 porte le nom d’un autre Haut-Rhinois, un Mulhousien, symbole d’excellence du temps où les MOF et les Bretzels d’or n’existaient pas encore : le réalisateur et cinéaste William Wyler.

L’INFO EN PLUS

La cérémonie de remise des Bretzels d’or du 30 octobre à 16 h, à la Maison de Culture Populaire de la Cité, 29, rue du Chanoine Henri Cetty à Mulhouse, a lieu sur inscription et invitation : www.bretzeldor.com



Simone Morgenthaler ©Hugo Cappa
ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

Articles populaires

X