samedi 15 juin 2024
AccueilLes actusAilleurs en AlsaceLohr - Gérard Zimmermann : « Avec le temps, les gens ont...

Lohr – Gérard Zimmermann : « Avec le temps, les gens ont commencé à m’appeler tonton »

Depuis 2016, Gérard Zimmermann est un membre actif de l’association Chiens guides de l’Est. Basé à Lohr, dans le Parc régional des Vosges du Nord, sa mission est de faire connaître l’association dans son secteur, de Sarreguemines à Haguenau.

Gérard, pourquoi avoir rejoint cette association ?

Gérard Zimmermann : J’approchais de la retraite et je voulais me rendre utile. J’ai intégré l’association en 2016. Au début, j’allais souvent à l’école de dressage de Cernay, mais c’était très loin de chez moi, à Lohr. C’est cette même année qu’un moniteur de l’école de Woippy m’a invité à venir pour les portes ouvertes. Là-bas, j’ai rencontré Raymond Ney, le directeur, et sa femme, aveugle depuis ses vingt-trois ans. Je leur ai expliqué que j’habitais dans le secteur de La Petite-Pierre et que j’avais envie d’intervenir dans les alentours. Ils ont tout de suite été partants pour m’accompagner dans la logistique.

Quelles sont vos missions ?

Avec un véhicule floqué aux couleurs de l’association, je sillonne la région et je fais parler des Chiens guides de l’Est. Le plus souvent, je tiens des stands dans des supermarchés ou des événements du secteur (Sarreguemines, Sarralbe, Sarre-Union, Sarrebourg, Marmoutier et Alsace du Nord). Il m’arrive aussi d’accueillir de futurs chiens guides quand leurs maîtres partent en vacances. Avec le temps, les gens ont commencé à m’appeler tonton. Pendant leur séjour chez moi, je les teste, je les emmène dans des lieux publics pour qu’ils ne perdent pas les bonnes habitudes.

Quel est le cheminement pour un futur chien guide ?

Généralement, les futurs chiens guides sont des labradors ou des golden retrievers. À seulement trois mois, ils sont confiés à une famille d’accueil jusqu’à leur premier anniversaire. La seule condition, c’est que la famille soit à moins d’une heure de route de l’école la plus proche (Woippy ou Cernay). C’est à ce moment qu’il apprend la base, mais surtout les interdits, comme ne pas aller dans la chambre à coucher, dans la salle de bain ou même sur le canapé. Par la suite, le chien est rendu à un éducateur pour la suite du dressage. À deux ans, il passe son certificat d’aptitude au guidage (CAG). Il a soixante-dix points à valider. Un chien dressé revient à près de 25 000 €. Il est mis gratuitement à disposition des malvoyants ou aveugles. Il arrive que certains chiens soient réformés, car ils ne valident pas tous les points nécessaires. Ils ne peuvent pas être vendus, donc ils sont donnés à des familles qui veulent bien les accueillir.


 

L’info en plus

Gérard Zimmermann sera de passage au supermarché Leclerc de Marmoutier le 17 juin, à la Golden Party Alsace le 2 juillet à Mertzwiller et le 14 juillet au marché aux puces de Graufthal.

- Publicité -
ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -
- Publicité -

Articles populaires

- Publicité -
X