lundi 5 décembre 2022
5.5 C
Haguenau
AccueilÀ la uneSchweighouse - Gaëtan Bohler devient Papy Gaga

Schweighouse – Gaëtan Bohler devient Papy Gaga

Le 6 juillet, Gaëtan Bohler, un entrepreneur à la retraite originaire de Schweighouse-sur-Moder, s’est lancé dans une marche folle de près de 7000 kilomètres. Son objectif : rallier Paris à Dakar, au Sénégal.

Sa passion pour la marche est venue assez tardivement chez lui. Il raconte : « À mes cinquante ans, ma fille m’a fait comprendre que je devais profiter de la vie. Pourquoi toujours bosser et vouloir toujours plus d’argent ? Mon fils m’a aussi fait remarquer que je n’étais pas en forme. J’ai alors décidé de me lancer un défi sportif : faire le GR20 ».

Sans entraînement, il a beaucoup souffert, mais il est arrivé au bout. « Je n’avais pas envie de m’arrêter là. L’année d’après, j’ai traversé la Réunion à pied, j’ai rallié Thonon à Menton, l’Océan Atlantique à la Mer Méditerranée et Vienne à Monaco avec une traversée complète des Alpes, où j’ai réalisé 84 kilomètres de dénivelé positif sur tout le trajet », raconte Gaëtan. En juillet, le cinquantenaire a pris la décision d’arrêter de travailler et de se lancer dans un nouveau projet, celui de rallier Paris à Dakar. Il ne voulait pas partir de Haguenau ou de Schweighouse-sur-Moder, parce que selon lui « ça faisait con ».

Un sac à dos qui est souvent repéré sur le chemin

En direct du Portugal

Quand Gaëtan Bohler répond au téléphone pour réaliser cet article, il est au Portugal, après un détour par Saint-Jacques-de-Compostelle. 2 000 kilomètres ont été réalisés sur 7 000 : « Je réalise près de 25 kilomètres chaque jour. En France, je dormais dans ma tente. Ici, je n’en ai plus. Je dors chez l’habitant, dans un hamac ou sur la plage. Ici, les gens n’ont pas grand-chose. Ils ont du cœur et donnent sans réfléchir. Je fais plein de petits pas, mais je fais un grand pas pour l’humanité ».

Il devrait débarquer au Maroc au mois d’octobre : « Là-bas, je suivrai les routes. Je ne veux pas m’aventurer sur les pistes du désert. J’achèterai sûrement un chameau ou un âne pour transporter l’eau ». À Dakar, de nombreuses personnes l’attendent déjà : « On m’a proposé de rencontrer le ministre de la culture sénégalais ». Sous le nom « Papy Gaga » sur Instagram, il partage tous les jours des photos de son périple.

Instagram : @papy_gaga

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

Articles populaires

X