jeudi 18 juillet 2024
AccueilLes actusAilleurs en AlsaceSteinbourg - Qui a dit que le rock n’était pas physique ?

Steinbourg – Qui a dit que le rock n’était pas physique ?

Depuis 2005, le club Acro’n Rock, basé à Steinbourg, propose des cours de rock acrobatique. Cette pratique, qui mêle musique, danse et acrobaties, continue d’attirer des passionnés de la région savernoise.

Le sport est né dans les années 1960 à Lyon. À Steinbourg, le club est apparu à une époque où aucune section n’existait dans les environs. Aujourd’hui, les entraînements continuent de se dérouler chaque mardi soir, de 20h à 22h, à la salle Saints-Pierre-et-Paul. Ces derniers sont dispensés par un couple d’anciens danseurs.

« C’est un sport extrêmement complet, explique un des membres. La danse est physique. Elle fait travailler les muscles, les réflexes, mais aussi le cerveau, notamment dans l’apprentissage des chorégraphies. C’est un travail de couple, pour la danse, mais aussi de groupe, pour le spectacle à monter. Les partenaires doivent se faire confiance pour les acrobaties et les portés, par exemple ». Depuis ses débuts, afin de se faire connaître, le club a donné de nombreuses représentations dans le secteur de Saverne, lors des fêtes de la musique, mais aussi plus loin, notamment à la fête de la choucroute de Krautergersheim : « Cela nécessite des heures de travail ». De plus, qui dit rock, dit années 60, dit tenues adéquates. « Les membres sont assidus, réguliers. Ils sortent de leur zone de confort. À force de répétition, certains mouvements deviennent automatiques. »

À travers les âges

À l’origine, l’association a été fondée par douze membres fondateurs :
« Ils ne sont plus que cinq aujourd’hui. Nous faisons partie des associations vieillissantes de la région. Mine de rien, nous drainons toujours un peu de monde, essentiellement pour le rock acrobatique. Avec le temps, les membres vieillissent, mais nous sommes toujours ravis de voir des jeunes débarquer. C’est aussi toujours plus difficile d’attirer la gent masculine. Ceux qui testent ont tendance à rester ».

Si la troupe n’est pas au complet l’été, elle l’est de plus en plus à l’approche de l’hiver, lorsque le club est sollicité sur des manifestations en lien avec les fêtes de fin d’année : « Quand on dit que le rock’n’roll ne meurt jamais, j’y crois ! »

- Publicité -
ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -
- Publicité -

Articles populaires

- Publicité -
X