samedi 9 décembre 2023
7 C
Haguenau
AccueilÀ la uneL’Alsace verte, « la Belle au bois dormant »

L’Alsace verte, « la Belle au bois dormant »

L’Alsace verte, c’est quoi ? Une destination préservée du tourisme de masse tout au nord de l’Alsace, un coin verdoyant qui réserve bien des surprises culturelles, mémorielles et naturelles, autour des villes de Niederbronn-les-Bains, Wissembourg, Soultz-sous-Forêts et Lembach.

Le château de Fleckenstein, le Chemin des cimes, Hunspach —le Village préféré des Français— ou encore la ligne Maginot, vous connaissez ? Avec 68 communes représentées par quatre offices de tourisme, à Niederbronn-les-Bains, Wissembourg, Hunspach et Lembach, l’Alsace verte a été créée « à partir d’une feuille blanche en 2020, pour travailler ensemble dans une démarche qualité, explique Barbara Packi, la directrice. On n’a pas à rougir, c’est la Belle au bois dormant qui se réveille mais que l’on veut préserver, loin du surtourisme ».

Hunspach, un des Plus beaux villages de France. /©OTI Alsace verte

Dès lors, un comité de direction représentant chaque comcom et les socio-professionnels a œuvré, sur le nom pour commencer. « L’Alsace verte rappelle la nature, l’itinérance sur notre territoire », selon la directrice. Une carte est née, sur laquelle figurent « les incontournables, ce qui ne veut pas dire qu’on n’a que ça ! », et un site internet tout neuf. « On se positionne sur l’authenticité, l’intimité, l’héritage. C’est très vivant ici, les groupes folkloriques, les villages blancs, les maisons à colombages, la poterie et le tourisme de mémoire. Le plus grand ouvrage de la ligne Maginot est visitable à Schœnenbourg, les musées, l’association Territoire 1870… »

L’équipe de l’Office de tourisme intercommunautaire l’Alsace verte.
©OTI Alsace verte

Les projets transfrontaliers

Les deux stations thermales, Morsbronn et Niederbronn (avec son casino), attirent évidemment de nombreux curistes « des départements 67-68-57, mais jusqu’en Allemagne ». Le bureau de Wissembourg concentre d’ailleurs 70 à 80% d’Allemands, car
« traverser la frontière reste fidèle à notre ADN. Le transfrontalier revient toujours : une carte cyclo est à venir, pilotée par le collectif Vis-à-vis, un chouette projet ».

Les randonneurs ne sont pas en reste avec « le GR, la cave de Cleebourg qui est le début de la Routes des vins, le fameux circuit des quatre châteaux… ». Et si Barbara Packi devait dévoiler son « détour », ce serait « Windstein, un coin hors du temps, ses deux châteaux, le marché des créateurs les soirs d’été, la nature, l’idéal pour se ressourcer ! » En résumé :
« L’Alsace du Nord n’est pas plus verte, mais complémentaire. »

L’info en plus

Un tampon pour reconnaître l’Alsace verte vient d’être présenté en avant-première à Paris et identifiera les festivités de Noël qui se déroulent les weekends de l’Avent. Les communes se mobilisent pour les marchés autour d’un programme familial, des spectacles, des visites guidées thématiques, les produits locaux (Boehli, Alélor…)

 

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

Articles populaires

- Publicité -
X