mercredi 8 février 2023
4.2 C
Haguenau
AccueilLes actusWoodlight et les plantes bioluminescentes

Woodlight et les plantes bioluminescentes

La start-up alsacienne Woodlight développe une solution d’éclairage propre et respectueuse de l’environnement : des plantes bioluminescentes. Actuellement en développement, le premier prototype devrait voir le jour en 2024. Un financement participatif pour les aider à se lancer a été mis en ligne.

L’idée de Woodlight a germé dans l’esprit du couple de biologistes Rose-Marie et Ghislain Auclair en 2016. Cette solution a pour vocation de répondre aux problématiques humaines comme la pollution, par exemple. Deux ans après avoir eu l’idée de base, Ghislain a créé, avec le soutien de l’Université de Strasbourg et l’EMS, le premier Biotech-Lab de France au sein de l’Université de Strasbourg : « C’était indispensable pour avoir une preuve de concept », complète Rose-Marie Auclair, cofondatrice et directrice générale de Woodlight. C’est à ce moment qu’a commencé le développement. Cette création permet d’allier écologie et poésie, sans pour autant utiliser d’électricité. Au contraire, comme les autres végétaux, la plante bioluminescente peut même servir à dépolluer. Mais comment fonctionne-t-elle ?

« La bioluminescence est un phénomène naturel. C’est ce qui est produit par les lucioles ou les vers luisants, par exemple. Notre idée, c’est de transférer cette capacité dans des plantes pour qu’elles produisent de la lumière de manière autonome et pérenne », explique la biologiste.

Un financement participatif

Pour grandir et sortir son premier prototype, Woodlight a lancé un financement participatif : « La levée de fonds actuelle doit permettre de recruter deux personnes pour renforcer l’équipe dans la recherche et le développement. Pour l’instant, nous cherchons 350 000 € ». Lors de la rédaction de cet article, l’entreprise avait déjà réuni plus de 180 000 € sur la plateforme Kriptown. Elle s’est aussi rapprochée d’investisseurs professionnels : « Lorsque nous lancerons la commercialisation, nous aurons besoin de sommes plus importantes ». Si le prototype n’a pas encore vu le jour, Woodlight dispose déjà de cellules de plantes qui émettent leur propre lumière. Des entreprises et des collectivités s’y intéressent de près. À terme, les plantes bioluminescentes pourraient être utilisées dans des vitrines de magasins, des hôtels, des restaurants et même dans la rue.

Le financement participatif : www.kriptown.com/project/woodlight

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

Articles populaires

X