Alfa Romeo Tonale Q4 PHEV : l’électrochoc

Jusqu’à 82 km d’autonomie en mode urbain et 600 km d’autonomie totale pour une puissance cumulée de 280 ch, l’Alfa Romeo Tonale Q4 PHEV, même en se mettant à l’électrique, ne renie pas ses racines sportives.

0
246
Avec sa ligne élancée et élégante, le Tonale Q4 hybride rechargeable offre désormais une variante « verte » aux passionnés de la marque au « biscione ». / ©documents remis

L’ADN Alfa du Tonale ne fait aucun doute dès le premier coup d’œil, même si les traditionnelles optiques arrondies ont été remplacées par des phares étirés et fins plus agressifs, qui encadrent la légendaire calandre triangulaire « scudetto ». Le profil est élégant et équilibré alors que l’arrière est illuminé par un bandeau lumineux du plus bel effet, reliant des feux très fins. Des Jantes 20» Competizione soulignent les capacités dynamiques de l’auto. Une sérigraphie de l’électro-biscione sur la custode arrière gauche, du même côté que le port de charge, distingue le Tonale PHEV des autres variantes du modèle.

Environnement premium et confort élevé

Dans l’habitacle spacieux, on retrouve une ambiance premium avec des matériaux de qualité, un bon niveau d’assemblage, une technologie de pointe et une connectivité avancée. Le dessin de la planche de bord reste typé Alfa avec ses aérateurs ronds, ainsi que la double casquette qui protège le combiné numérique de 12,3 pouces des reflets du soleil. Au milieu, un écran tactile de 10,25 pouces accueille un système d’infodivertissement UConnect 5 de dernière génération, compatible Android Auto et Apple CarPlay sans fil, ainsi que l’assistant vocal Alexa. L’insonorisation est parfaite et les sièges avant chauffants et ventilés en tissu « Carbone » ou en cuir garantissent un confort ferme mais très agréable. À l’arrière, l’espace aux jambes, à la tête ainsi qu’aux coudes est généreux pour deux, la place centrale étant un peu moins confortable en raison du tunnel de transmission. En revanche, à cause de la batterie, la capacité du coffre est réduite à 385 litres ou1 430 banquette rabattue.

Une sportivité préservée

Avec une puissance totale de 280 ch produite par un moteur thermique 4 cylindres en ligne 180 ch à l’avant et un moteur électrique 122 ch à l’arrière pour une répartition 53 % / 47 %, le Tonale Hybride rechargeable Q4 est équipé d’un pack de batteries lithium-ion, nickel-manganèse-cobalt de 306 V d’une capacité de 15,5 kWh. Cette batterie peut atteindre une charge complète en seulement 2,5 heures, en utilisant le chargeur rapide de 7,4 kW, et promet jusqu’à 82 km d’autonomie électrique en cycle urbain et une autonomie totale de 600 km. Grâce à sa transmission intégrale Q4, il offre une légèreté et une dynamique de conduite étonnantes que nous avons pu éprouver sur les routes sinueuses des Alpilles. En milieu urbain et périurbain, le Tonale tient ses promesses de frugalité avec une consommation constatée de 1,2 l/100 km. Mais sur notre parcours accidenté et sinueux, la jauge de la batterie a atteint son niveau le plus bas après 45 km contre les 69 annoncés par le constructeur.

Via la mollette DNA, placée devant le levier de vitesses, 3 modes de conduite sont proposés : D pour Dynamic, N pour Naturale ou confort et A pour Advanced Efficiency ou Eco. Pour retrouver l’ADN Alfa, c’est le D qu’il faut choisir afin que la boîte automatique perde de son inertie et permette à la mécanique de révéler le caractère de ses origines : incisif et agile.

Au final, à l’issue de notre parcours effectué avec vivacité, nous aurons à peine atteint le score honorable d’un peu plus de 6 l/100 km. Les tarifs du Tonale Q4 hybride rechargeable débutent à partir de 51 000 euros avec l’« Edizione speciale » de lancement à l’équipement spécifique. La finition Veloce plus richement décorée est à 56 000 € et le niveau intermédiaire niveau Ti à 53 500 €.