samedi 15 juin 2024
AccueilAutomobileJogger hybrid 140 : Le break familial s’électrise

Jogger hybrid 140 : Le break familial s’électrise

Deuxième modèle du segment C des familiales les plus vendues en Europe, le Dacia Jogger attaque le marché des véhicules familiaux électrifiés avec une version hybride en boîte auto à moins de 25 000 €. Une mise au vert au juste prix.

Le Jogger, véhicule familial entre le break et le SUV capable d’accueillir jusqu’à sept passagers pour moins de 20 000 €, connaît un vif succès depuis son lancement. Et cela ne risque pas de s’arrêter avec l’arrivée d’un modèle hybride qui en fait le premier du genre dans son catalogue et le moins cher du marché, même s’il frôle les 25 000€.

Peu de différences

Hormis le petit logo « Hybrid » sur le bas du hayon arrière, cette nouvelle version reprend tous les atouts du Jogger sans compromis : pas de réduction de volume de chargement et aucun impact sur l’habitabilité 5 ou 7 places. Les seules différences visibles sont dans l’habitacle où le combiné d’instrumentation numérique de 7’’ intègre plusieurs zones d’information liées à l’hybridation, et sur la console centrale, où trône le levier de commande de la boîte auto ainsi qu’un frein de parking électrique.

Une technologie éprouvée

Avec ce Jogger hybrid, Dacia limite les risques en adoptant une mécanique qui a fait ses preuves sur les Renault Clio et Arkana. Elle se compose d’un moteur 4 cylindres 1,6 l essence de 90 ch qui développe un couple de 144 Nm, d’un moteur électrique de 50 ch pouvant produire 205 Nm et d’un démarreur/générateur haute tension. La boîte de vitesses automatique électrifiée sans embrayage est dotée de 4 rapports dédiés au bloc thermique et 2 autres alloués à l’électrique. Remplaçant la roue de secours dans le coffre, la batterie lithium-ion 230 V a une capacité de 1,2 kWh. Grâce au freinage régénératif, elle permet, selon Dacia, jusqu’à 80 % du temps de roulage en ville en tout électrique et un gain de consommation pouvant aller jusqu’à 40 %. Les émissions de CO2 sont limitées à une fourchette de 108 à 110 g/km selon qu’il y a 5 ou 7 places et le niveau d’équipements.

Photo: Greg / DPPI

Idéal pour la ville

Au démarrage, tout se fait en électrique pour quelques centaines de mètres. Par la suite, surtout en ville, les phases 0 émission se produisent dès que la recharge de la batterie le permet. Et si l’on en croit les données de l’ordinateur de bord lors de notre essai, notre Jogger hybrid peut se contenter de 4,5 à 5 l/100 km sans pour autant s’ennuyer au volant. En revanche, sur les départementales et encore plus sur autoroute, on est un peu déçu des 140 ch cumulés qui ne font pas vraiment le boulot avec des relances à la peine et un volume sonore qui augmente fortement à l’accélération. La boîte automatique à crabots, idéale en mode électrique, se met alors à grogner et à tirer long, rendant la montée en puissance laborieuse avec près de 9 secondes pour passer de 80 à 120 km/h en 4e. Par ailleurs, la capacité de traction d’une remorque freinée baisse à 750 kg contre 1 200 kg pour les autres versions du Jogger. Heureusement, l’hybridation maintient son appétit sous les 6,5 l/100 km. Le comportement général reste rassurant et confortable avec une suspension qui absorbe très bien les bosses et les imperfections de la route. La gamme Hybrid 140 ch comporte deux niveaux de finitions Expression et la série Spéciale Extrême. Ses tarifs vont de 24 600 € à 25 600 € en 5 places. Pour les sept places, il faut ajouter 900 €.

- Publicité -
ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -
- Publicité -

Articles populaires

- Publicité -
X