Alsace – Force femmes sait motiver pour créer

L’association Force femmes, qui accompagne les femmes de plus de 45 ans dans leur retour à l’emploi, a lancé le dispositif “Motivées pour créer” que sa présidente Véronique Morali est venue présenter à Strasbourg, aux côtés de l’ambassadrice locale Martine Stoffel-Castérot et de la chargée de communication Marie-Christine Rouard.

0
1495
Martine Stoffel-Castérot et Véronique Morali. / ©DiFiZz
Depuis la création de Force femmes il y a vingt ans au plan national, le regard sur les candidates à l’emploi de plus de 45 ans a-t-il changé ?

Martine Stoffel-Castérot : Le regard des entreprises évolue avec l’inclusion, c’est une dynamique positive et je suis très optimiste, le regard change. Mais entre le regard, la réalité et les faits, c’est ce bout de chemin à passer, les perspectives à traduire en réalité.

Force femmes n’agit pas seule, preuve en est la rencontre du 15 février à Strasbourg ?

Marie-Christine Rouard : Nous avons été accueillis dans les locaux de la Région, c’est un signe fort pour nous, il y avait des représentants de la CMA, de la CCI, du Medef, de France active et Initiative France. Nous échangeons régulièrement avec ces réseaux d’accompagnement des entrepreneurs qui nous ont aidés à monter notre dispositif, et renouvelé leur engagement.

Des femmes qui entreprennent, rassemblées dans les locaux de la Région. / ©DiFiZz
“Motivées pour créer” a commencé en janvier, de quoi s’agit-il concrètement ?

MCR : Le premier atelier a réuni quatorze candidates, qui ont chacune des projets très différents pour créer une activité. Il va leur permettre d’arriver jusqu’au bout, de pouvoir en vivre. Nous avons le témoignage très touchant d’une candidate qui disait, « le business plan, c’est pas mon truc » : oui, mais c’est indispensable, il faut commencer par une étude de marché ! Nos ateliers amènent une structuration, la vente, la prospection, les statuts juridiques, la communication, etc. C’est un programme complet de huit ateliers, et des ateliers complémentaires où les candidates se retrouvent entre elles, basés sur le développement personnel, et le besoin d’échanger. Le tout dans un cadre totalement bienveillant, sans jugement, et gratuitement.

MSC : Le but est aussi de créer l’esprit de corps dans le groupe, qui vient de Haguenau à Obernai, l’une a dit, « on est reliées par notre petit fil ». De manière globale, il y a beaucoup d’émotions et c’est la force de Force femmes, on peut s’exprimer, c’est un lieu de confiance et de partage. Les candidates et les bénévoles créent des liens forts, qui durent souvent plus longtemps que les six mois prévus, tout en restant professionnels.

Inscription : www.forcefemmes.com/antenne-strasbourg, un entretien téléphonique d’une heure vous sera proposé.