Bischwiller – Rendez-vous au 22 pour partager une activité

L’association du 22, fondée le 22/02/2022 au 22 rue de la Gare à Bischwiller, propose de nombreuses activités fédératrices de lien social aux habitants, dont un nouvel atelier, Parent’aise, pour les futurs et jeunes parents.

0
534
De g. à d., le président, l’animatrice de la mosaïque, l’adjointe au maire et l’animatrice de Parent’aise devant le 22. / ©SB

Dans ce bâtiment communal totalement rénové de la rue de la Gare, trois associations caritatives se côtoient, proposant chacune des temps d’échange autour d’un thème. La Croix rouge par exemple s’occupe de l’informatique (sur rendez-vous au 03.69.53.93.07), les activités en famille des seconds et quatrièmes mercredis du mois (à 14h) sont assurées par Caritas, et l’atelier fils et aiguilles (le vendredi de la première semaine paire à 14h30) est géré par le Secours populaire. L’association du 22 est venue récemment « structurer et gérer le tout, pour faire sortir les gens casaniers », selon Palmyre Maire, membre fondatrice et adjointe au maire en charge du CCAS.

Le président, Claude Maire, s’occupe quant à lui de la pétanque (mardi et jeudi à 10h), du tarot (vendredi des semaines impaires à 14h), et de la belote (mardi à 14h). Avec 53 membres, et surtout « un beau et grand rez-de-chaussée avec une cour à l’arrière », il veut faire vivre ces locaux. « Actuellement nous devons être à 90% de retraités, mais c’est un lieu de rencontre ouvert à tous, dans lequel on s’est réparti les semaines et les journées. » Les jeux de société (lundi, semaines impaires à 14h30), la cuisine et les activités autour du livre (premier jeudi du mois à 9h45 et 14h30) ont autant de succès que le bien-être (lundi de la deuxième semaine paire à 15h) et la mosaïque (jeudi à 14h sauf le premier du mois).

De nouveaux jeux de société ont été créés par le secrétaire, Christian. / ©SB

Écoute et conseils pour les parents

Reste à rajeunir la cible, et c’est l’objectif du nouvel atelier Parent’aise dédié aux jeunes et futurs parents les samedis des semaines impaires à 9h (sur inscription mailto:parentaise22@gmail.com). Le 27 mai, pour la première, Julie saura de quoi elle parle : auxiliaire de puériculture à la maternité Sainte-Anne et maman de cinq enfants à 30 ans, elle veut « couper avec la solitude du congé maternité où on se sent exclue, sans coût supplémentaire, pour trouver écoute et conseils ». Formée au massage bébé, à l’enveloppement, à l’haptonomie et également pompier volontaire, Julie souhaite « que les parents soient à l’aise avec eux-mêmes et leur (future) progéniture ». En résumé, « partager [ses] connaissances » et un bon moment, comme dans tous les ateliers proposés par l’association du 22.