mercredi 22 mai 2024

Brumath – Feu vert pour la livraison de médicaments avec Livmédoc

AccueilLes actusAutour de BrumathBrumath - Feu vert pour la livraison de médicaments avec Livmédoc

Brumath – Feu vert pour la livraison de médicaments avec Livmédoc

Alors qu’il a été vendeur automobile pendant vingt-cinq ans, Claude Woelfel n’a pas quitté le volant pour autant : il livre actuellement des médicaments à domicile, pour les gens qui ne peuvent pas se déplacer à la pharmacie.

C’est en rentrant de la pharmacie de Brumath après une longue attente pour sa propre ordonnance, que la femme de Claude lui a dit : « Tu n’as qu’à livrer les médicaments pour éviter la file d’attente ! » Ni une, ni deux, Claude, alors à un tournant dans sa carrière de commercial dans l’automobile, opte pour une rupture conventionnelle et lance son entreprise, Livmédoc. Selon lui, « les choses bougent, le monde bouge, la façon de travailler aussi, et j’avais envie de changer ». Une licence de transport en poche et une fois les lourdes questions administratives réglées, il fait sa première livraison le 25 mai.

Le principe est simple : il suffit de s’inscrire sur son site internet www.livmedoc.fr, et lorsque le médecin envoie l’ordonnance à la pharmacie par messagerie sécurisée, le livreur est averti instantanément par SMS. Qu’il s’agisse « d’une mamie, d’une nourrice ou d’un parent qui ne peut pas quitter un enfant avec de la fièvre, d’un handicap ou d’une foulure de cheville », Claude se rend à la pharmacie pour un forfait de 8€.
« Au-delà de 5km, c’est 1,80€ le kilomètre supplémentaire. Mais il y a toujours une pharmacie proche, on est bien loti en Alsace de ce côté-là. »

Livrer du pain ou des courses aussi

Il compte également démarcher SOS médecins, les hôpitaux, les services d’hospitalisation à domicile, s’appuyer sur la tendance aux visio-consultations, et pourquoi pas, livrer du pain ou des courses, y compris sur les lieux de travail. « Je suis toujours un peu commercial, confesse-t-il, c’est le b.a.-ba du métier : je gère, je prospecte, je vends mon concept ». A 55 ans, celui qui dit avoir « la niaque, avec 30 ans dans la tête et le corps, parce que je fais trop de sport », couvre un large secteur d’Alteckendorf à Wintershouse, de Geudertheim à Minversheim, ou de Haguenau à Huttendorf soit 34 villages. S’il espère atteindre trois livraisons par heure, Claude s’est équipé d’une camionnette, floquée à son logo—vert comme la croix de la pharmacie, bien évidemment.


 

L’info en plus

Claude Woelfel a créé la deuxième entreprise de livraison de médicaments en France, une activité de prestation de services aux particuliers.

- Publicité -
ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -
- Publicité -

Articles populaires

- Publicité -
X