dimanche 23 juin 2024
AccueilLes actusAutour de ReichshoffenEngwiller - La P’tite broc décore les intérieurs

Engwiller – La P’tite broc décore les intérieurs

La brocante, c’est de famille ! Elle a été agent immobilier à Paris et près de Bordeaux pendant dix-huit ans, mais a toujours chiné avec ses parents : Florence Rilliard a ouvert La P’tite broc du Pays de Hanau à Engwiller, en plus d’être devenue décoratrice d’intérieur.

« L’idée, c’était de voir la vie autrement. Aujourd’hui je vais bien, je n’ai plus de cernes, sourit Florence Rilliard, 46 ans. Avant, je n’étais pas souvent à la maison, je ne voyais pas ma fille. La crise de la quarantaine et la remise en question après le décès de mes parents aidant, je ne voulais plus rentrer dans ce système ». En 2020 et 2021, Florence a un gros accident de voiture, sa mère meurt d’un cancer avant que son père ne déclare un covid lourd et s’en aille deux mois plus tard : « Les deux pires années de ma vie » conçoit Florence, qui la poussent à revenir en Alsace.

Florence Rilliard, brocanteuse & décoratrice d’intérieur. / ©sb

Fans d’antiquités

Elle vend son agence immobilière de Bègles et vient s’installer dans la maison d’Engwiller, qu’elle avait elle-même dégotée à ses parents. « Elle date de 1729 et mon père avait obtenu le label Patrimoine en 2008, il avait refait la maison à l’ancienne, avec du chanvre, des tuiles biberschwanz… » Dans ce cadre, la brocante devient une évidence : le projet qu’elle gardait pour sa retraite est avancé, mais rejoint une de ses « passions d’enfance, mes parents aussi étaient fans d’antiquités, nous chinions dans les villages ou en voyage… » Florence rénove la maison à son goût et restaure la grange, parallèlement à une formation de décoratrice d’intérieur : La P’tite broc et son entreprise individuelle, Tons et matières, ouvrent fin 2023.

Dans la P’tite broc, les époques et les styles se côtoient dans la maison alsacienne de 1729, labelisée Patrimoine. / ©Dr

« Je ne vis que dans les objets anciens, je m’y sens bien, explique-t-elle. Ils ont une âme, une histoire, et esthétiquement je les trouve beaux, patinés par le temps. » Dans la brocante, le style Napoléon III côtoie les années 70, « mon credo, c’est d’acheter ce que j’aime, de partager une passion ». Mais Florence répond aussi à la demande, avec « les objets de déco pour les cours alsaciennes, vieilles roues, métiers à filer, coffres etc. » Elle chine à Paris ou dans le Perche, sur internet et auprès d’anciens brocanteurs. Elle a aussi « repris des cours d’alsacien, parce qu’à Engwiller cela sera utile pour remplacer le réseautage : ici, c’est du bouche-à-oreille ».

La P’tite Broc est ouverte les troisièmes samedis et dimanches du mois, 8 place d’Echauffour, renseignements Facebook ou 0615912612

L’info en plus

En juin, Florence va ouvrir la première Tiny house alsacienne, la Hissele, dans son jardin. La location de 20 m² sera un modèle réduit de sa maison à colombages, avec peut-être un bain nordique. Les plans sont de Laurent Fenninger à La Walck, qui s’est inspiré de la maison roulante de 1900.

- Publicité -
ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -
- Publicité -

Articles populaires

- Publicité -
X