samedi 3 décembre 2022
2 C
Haguenau
AccueilSportsFootballFootball - « Il y a une certaine forme de récupération...

Football – « Il y a une certaine forme de récupération et d’hypocrisie »

Nous y sommes. La 22e Coupe du monde de football a commencé. Depuis l’attribution de cet événement sportif au Qatar en 2011, les scandales explosent et les critiques pleuvent. Si le bilan humain est déjà catastrophique, tout le monde s’attend à ce que l’écologique le soit aussi. Pascal Boniface, un géopolitologue français, a récemment sorti un livre intitulé 3 minutes pour comprendre l’histoire de la Coupe du monde de football. Pour Maxi Flash, le spécialiste du ballon rond est revenu sur les débats du moment.

Maxi Flash : Ce livre est beaucoup documenté: citations, photos, références, etc. Quel était votre objectif en écrivant ?

Pascal Boniface : J’ai écrit beaucoup de livres sur le football. Mais je trouvais que cette collection « 3 minutes pour comprendre… » était intéressante pour traiter ce sujet de la Coupe du monde. Cette maquette se démarque parce qu’elle laisse beaucoup de respirations, de la place pour les photos et les illustrations, mais aussi pour des archives. C’est une lecture simple qui est aussi bien accessible à un enfant qu’à un adulte.

Dans ce livre, vous dites que «pour la FIFA, il s’agissant d’attribuer la Coupe du monde, pour la première fois, à un pays arabo-musulman». C’est un choix qui est contesté et qui suscite de nombreuses polémiques…

Je pense que les attributions de compétitions sportives mondialisées seront de plus en plus contestées. Les gens ont de plus en plus de moyens de s’exprimer. En règle générale, ils s’expriment plus pour contester que pour approuver. L’organisation du mondial au Qatar est critiquée dans le monde entier. On dit de lui que c’est un petit pays, peu démocratique, sans tradition du football, qui se préoccupe peu des travailleurs immigrés et de l’environnement. Dans ces critiques, il faut distinguer ceux qui veulent vraiment travailler pour une amélioration, comme les ONG, et ceux qui se saisissent de ce dossier pour critiquer le football ou le Qatar. Il y a une certaine forme de récupération et d’hypocrisie. Les premiers ne demandent pas un boycott, mais de se servir de cet événement comme un levier pour obtenir une amélioration de la situation.

Pascal Boniface
Récemment, Zidane disait qu’il fallait laisser les polémiques de côté et s’intéresser avant tout au sportif… Qu’en pensez-vous ?

Je pense qu’on ne peut pas dire qu’il ne faut pas mélanger sport et politique. En réalité, les deux sont étroitement liés. Il faut aussi comprendre que les Coupes du monde comme les Jeux olympiques ne peuvent pas qu’être organisés dans les pays occidentaux. Aujourd’hui, le but de la FIFA c’est que le football soit un empire aux frontières de plus en plus illimitées. Cette organisation a forcé le Qatar à modifier certains points comme l’instauration du salaire minimum et l’amélioration des conditions de vie des travailleurs immigrés. Il y a encore beaucoup d’efforts à faire, mais c’est un début.

Quels sont vos prochains projets ?

Je viens de publier une bande dessinée sur la géopolitique, qui s’appelle Géostratégix, éditée par Dunod. C’est l’histoire du monde depuis 1945, illustrée par Tommy Dessine.

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

Articles populaires

X