Green Phoenix repousse les frontières

La start-up strasbourgeoise, fondée en 2020, spécialisée dans la récolte des biodéchets auprès des particuliers et professionnels, continue de se développer. D’abord active dans l’Eurométropole, elle s’est ouverte à tout le Bas-Rhin et commence même à pointer le bout de son nez à Metz. Une grande année attend l’entreprise.

0
733
Green Phoenix a fêté ses trois ans d’activité. / ©Green Phoenix

Depuis sa création, Green Phoenix a accueilli son premier salarié en juin 2022 : « Depuis, nous en avons accueilli trois de plus, mais aussi différents alternants et stagiaires », confie Daniel Monjaraz, directeur marketing de Green Phoenix. L’entreprise travaille avec une soixantaine de professionnels, répartis dans tout le Bas-Rhin : « Nous avons signé un partenariat avec une firme locale, Elise, qui fonctionne avec des personnes en situation de handicap, pour collecter hors de l’Eurométropole. Nous avons des clients partout, de Molsheim à Haguenau ».

Ainsi, tous types de professionnels sont ciblés, comme des bureaux d’entreprises, des restaurants, des hôtels, des cafés, des boulangeries, des fleuristes et même des établissements scolaires : « Nous visons des producteurs de biodéchets de petites et moyennes tailles ». Green Phoenix coopère aussi avec des collectivités :
« Par exemple, avant les fêtes, nous avons pu collecter les marchés de Noël de Strasbourg ».

La conquête de l’ouest

Depuis septembre 2023, Green Phoenix a commencé les récoltes de biodéchets à Metz, en Moselle : « Nous travaillons avec un partenaire local, l’Alsacienne de restauration, avec lequel nous collectons essentiellement des lieux de restauration collective ». En 2024, l’entreprise devrait avoir ses propres locaux sur place, notamment pour stocker son matériel de collecte : « Avoir un pied à terre nous permettra de développer notre activité dans la ville, mais aussi dans toute la Lorraine ».

Le développement de l’entreprise reste conditionné par les investissements :
« Nous avons des besoins pour cette nouvelle année. Notre structure commence à grandir, il faut pouvoir financer sa croissance », conclut Daniel. En 2023, Green Phoenix a collecté plus de 500 tonnes de biodéchets, contre 200 l’année d’avant.