vendredi 24 mai 2024
AccueilLes actusAutour de HaguenauHaguenau - Flavie Avril dévoile ses cartes

Haguenau – Flavie Avril dévoile ses cartes

À seulement 21 ans, Flavie Avril est la créatrice de Reflets - Le pouvoir des armées. Le jeu de cartes, designé par ses soins, dispose de sa propre histoire et de ses propres règles.

Le jeu a une grande place dans la vie de Flavie : « Nous passions beaucoup de temps à jouer en famille », se souvient la jeune femme. « Les jeux de cartes comme la belote, le tarot ou le poker ont vite pris le dessus », ajoute-t-elle. Flavie en parle peut-être au passé, mais le jeu occupe encore beaucoup son quotidien. Passée par un baccalauréat arts appliqués, la jeune Haguenovienne, qui travaille aujourd’hui dans la communication, a pu découvrir les logiciels de graphisme bien assez tôt : « C’est surtout grâce à mes projets personnels que j’ai appris à les utiliser et à développer des compétences », complète Flavie. Ses premiers clics sur le projet Reflets datent d’il y a trois ans : « À la base, le projet était de redesigner un jeu de cartes classique, pour que je puisse y jouer avec mes proches. En le montrant autour de moi, beaucoup m’ont poussée à aller plus loin, alors j’ai commencé à développer l’univers graphique, à créer des personnages et à fixer des règles ». Avec cette création, Flavie a un point fort, et elle le sait : « Généralement, la partie graphique est un gros manque chez les auteurs de jeux. Certains la sous-traitent et ça coûte très cher. Me concernant, je fais tout moi-même et c’est un réel plaisir ».

Reflets, le pouvoir des armées. / ©Dr

Le choix de l’indépendance

En plus d’être derrière l’idée, les règles et l’univers graphique, Flavie Avril a fait le choix de l’autoédition : « Passer par un éditeur est un long combat, c’est fastidieux, je n’en voulais pas », confie la créatrice. Seule l’impression du jeu est externalisée. Ainsi, elle peut le commercialiser à sa guise : « Le jeu est en vente sur mon site web et lorsque je suis présente sur des salons ou des festivals. L’univers fantastique et les valeurs des personnages plaisent beaucoup ». Dans le futur, elle aimerait bien développer sa présence dans les boutiques locales spécialisées comme Philibert ou Fun Games: « Petit à petit, les efforts paient. J’ai déjà beaucoup appris dans ce projet », conclut Flavie Avril.

- Publicité -
ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -
- Publicité -

Articles populaires

- Publicité -
X