mercredi 8 février 2023
4.2 C
Haguenau
AccueilÀ la uneHarry Potter : 25 ans et la magie continue !

Harry Potter : 25 ans et la magie continue !

À l’occasion des 25 ans de parution du premier tome de Harry Potter en France, Maxi Flash revient sur un succès plus ou moins local: JK Rowling, l’autrice, a des origines à Brumath. Les Éditions Gallimard organisent aussi la Nuit des livres Harry Potter du 2 au 5 février avec 350 événements partout en France (*) : les librairies Bouq’s à Bouxwiller et La marge à Haguenau se mettent à l’heure du sorcier à lunettes.

La saga Star Wars a sa journée internationale le 4 mai, Batman se fête le
16 septembre, pour Harry Potter, c’est un peu plus compliqué. Même les Potterheads, ses fans inconditionnels, ne s’entendent pas : serait-ce le 31 octobre, comme la fin de la première Guerre des sorciers ? Le 2 mai, qui correspond à la mort de Lord Voldemort ? Ou le 31 juillet, date de naissance à la fois de Harry Potter et de l’autrice, Joanne Kathleen Rowling ? L’éditeur Gallimard met tout le monde d’accord en fixant la neuvième Nuit des livres Harry Potter du 2 au 5 février 2023, avec en jeu une finale du Tournoi des sorciers à Paris et un voyage à Londres.

À Bouxwiller, Viviane Hinckel, de la librairie Bouq’s, participe pour la première fois, le 3 février, et attend « des fans déguisés jusqu’à 22h ». En plus du quizz fourni par Gallimard et qui permettra localement de gagner un beau livre pop-up et de se qualifier pour Paris, la libraire propose aussi de « petites animations, qui reprennent Harry Potter à l’école des sorciers, dont un photo-booth, une chasse aux pièces d’or de chez Gringotts, un atelier origami… » pour tous les publics.

La librairie Bouq’s prévoit notamment une soirée déguisée à Bouxwiller. / ©DR

Aucun successeur au sorcier à signaler

Pour elle, l’objectif est de « se faire connaître, on a repris la librairie en 2020. Le lieu se prête tout à fait à une animation sur les sorciers parce qu’on est sous des arches dans une vieille maison alsacienne ! »

Dans sa librairie généraliste, elle reconnaît que Harry Potter « n’est plus au sommet des ventes, mais de temps en temps des gens viennent acheter surtout des livres de poche pour compléter, ou des coffrets de l’intégrale de la saga », dont un nouveau doit sortir pour
les 25 ans.

En revanche, si d’autres héros comme Mortelle Adèle et Maldoror se vendent très bien, aucun successeur au sorcier n’est à signaler.

« C’est quand même un succès exceptionnel, déclare Viviane. Moi, en tant qu’adulte, j’étais transportée parce qu’on a 11 ans dans la tête quand on le lit! Et les réactions de Harry dans La coupe de feu, ce sont celles d’un ado de 14 ans, j’ai le même à la maison ! JK Rowling a réussi à capter cette chose de l’enfance qui est réelle, mais dans un univers magique. »

Des ventes régulières

À la librairie haguenovienne La marge, Jean-David Henninger estime que « Harry Potter, c’est comme un rituel de passage : tout lecteur à la préadolescence se retrouve face à lui, il le croise au CDI ou en librairie, en plus des films ». Lui qui vend quelques exemplaires chaque mois, s’étonne de « la régularité pour un bouquin qui a 25 ans, alors que les gens le lisent plusieurs fois et l’empruntent aussi ». Il y consacre une étagère entière, dont « la dernière sortie : L’ordre du Phénix en édition luxe illustrée par Jim Kay, où chaque page a un dessin différent ».

Le libraire consacre une soirée jeux au jeune sorcier le 2 février, de 18h30 à 22h, « avec un jeu de plateau qui ressemble aux petits chevaux que nous avons créé. À cela, s’ajoutent les jeux officiels vendus en magasin, et le quizz national ». Pour sa quatrième participation, l’animation de Jean-David est gratuite, mais limitée à 40 personnes, car « dès que les inscriptions sont lancées, c’est blindé ! Ce sont toujours les mêmes, dès 4 ans jusqu’aux jeunes adultes, et même, une année, une mamie de 70 ans était finaliste ! » Entre deux mondes et plusieurs générations, les chemins de traverse de Harry sont infinis.

(*) Liste des librairies participantes sur www.gallimard-jeunesse.fr. Librairie Bouq’s, 25 Grand’rue à Bouxwiller et librairie La marge, 4 cour de l’Oie à Haguenau : renseignements sur facebook.


Étienne Wolf, maire de Brumath :
« JK Rowling a de lointains cousins à Brumath »

Maxi Flash : Avez-vous des nouvelles de JK Rowling depuis l’émission Who do you think you are tournée par la BBC en 2011 à Brumath (à voir sur youtube) ?

Étienne Wolf : Pas du tout de nouvelles, JK Rowling avait dit à l’époque qu’elle reviendrait avec ses enfants pour leur montrer leurs origines. J’avais fait un courrier pour lui rappeler, l’inviter, mais je ne sais pas si elle l’a vu !

Quel souvenir gardez-vous d’elle ?

EW : Un très bon souvenir, une surprise en plus ! On savait qu’une équipe de tournage anglaise était à Brumath, et un matin, on nous a dit, il faut venir accueillir quelqu’un. Lorsqu’une belle BMW s’est garée devant la mairie, j’ai appris que c’était JK Rowling parce qu’elle a de la famille ici. Je l’ai accueillie en mairie, autour d’un petit déjeuner. Elle parle un peu français, je parle un peu anglais, on a réussi à s’entendre, no problem my dear !

Les habitants en parlent-ils encore aujourd’hui ?

EW : De temps en temps. Comme c’était très discret, les gens l’ont appris quelques jours après, mais ils s’en souviennent. J’y fais allusion devant les jeunes parfois, et ils sont agréablement surpris, si on leur explique. Elle a toujours de lointains cousins du nom de Schuch à Brumath, dont un lui a montré la tombe. Elle était enchantée, et elle a signé notre livre d’or.

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

Articles populaires

X