mercredi 22 mai 2024

Herrlisheim – Les traits fins de Nicolas Simon

AccueilLes actusAutour de BischwillerHerrlisheim - Les traits fins de Nicolas Simon

Herrlisheim – Les traits fins de Nicolas Simon

Originaire du quartier de la Meinau à Strasbourg, Nicolas Simon est un virtuose du dessin. Celui qui a commencé à reproduire l’univers de Donald Duck a évolué en reprenant à sa sauce des classiques de la pop culture.

C’est à l’école que Nicolas Simon s’est découvert une passion pour le dessin : « L’école ne m’intéressait pas, je préférais dessiner la bande à Donald Duck », se souvient avec nostalgie l’artiste. En grandissant, ses traits se sont affinés. Nicolas a commencé à dessiner les fleurs, mais aussi du tribal, à la mode à la fin des années 90 et début 2000 : « J’ai arrêté à l’adolescence parce que je m’intéressais à d’autres choses, comme le football et les filles, par exemple », plaisante-t-il.

Sa fibre artistique lui est revenue il y a trois ans lorsqu’il a commencé à reproduire des héros de films ou de jeux vidéo avec une précision déconcertante : « Je dessine ce que j’aime, pour moi-même, je suis un rêveur. Je me base sur des images en couleurs, mais je les reproduis en noir et blanc, avec des effets, sans calque et à main levée. C’est ma touche ».

Le dessin préféré de Nicolas. / ©ld

Une passion chronophage

Depuis juillet, Nicolas Simon mène une vie de famille dans sa nouvelle maison d’Herrlisheim. Il utilise son temps libre pour produire : « Je ne dessine que la nuit, jusqu’à six heures d’affilée, lorsque le calme règne et que tout le monde est au lit. J’ai besoin de ce silence pour me concentrer ». En un an et demi, le dessinateur a rempli trois gros albums avec ses créations : « L’une d’elles est consacrée aux superhéros et portraits, une autre pour Dragon Ball Z et une troisième pour l’univers Grand Theft Auto ».

De plus, des particuliers ont commencé à lui passer commande. En parallèle, Nicolas a aussi renforcé sa présence lors de marchés et d’expositions : « Sur un de mes premiers marchés aux puces, à Bischwiller, les dessins ont beaucoup plu ». N’ayant pas encore de nom dans le milieu, il lui est difficile de chiffrer ses créations pour le moment. Pour renforcer sa notoriété, Nicolas s’est lancé sur TikTok, en mettant en scène ses dessins sur fond musical. Il compte déjà plus de 4 000 abonnés.

Son compte TikTok : @jokertkt67

L’info en plus

En plus de ses propres dessins, Nicolas forme son fils, Mathéo, âgé de 8 ans, spécialisé dans les Pokémons.

- Publicité -
ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -
- Publicité -

Articles populaires

- Publicité -
X