jeudi 9 février 2023
-0.1 C
Haguenau
AccueilÀ la uneKévin Ginisty : 3034km à pieds, des Pyrénées à Wissembourg

Kévin Ginisty : 3034km à pieds, des Pyrénées à Wissembourg

Après plus de quatre mois de marche, Kévin Ginisty a enfin réussi son premier test grandeur nature de l’HexaTrek, une longue marche qui traverse tous les massifs montagneux du pays, des Pyrénées jusqu’aux Vosges du Nord. Pour Maxi Flash, qui l’avait déjà interviewé au lancement de son projet, Kévin revient sur son périple.

Vous êtes parti le 15 juin d’Hendaye pour arriver le 17 octobre à Wissembourg. Que dire de cette longue marche ?

C’était super de marcher dans ce sens. Lorsque j’étais accompagné, tout allait bien. Mais une fois seul, il m’arrivait de devoir cravacher pour rattraper mon retard. Par exemple, dans les Pyrénées, il m’est arrivé de faire 2 500 mètres de dénivelé positif en une journée, en pleine canicule. Les premiers jours de marche étaient intenses. À quelques jours de la fin, à partir du Lac Léman, comme j’avais passé toutes les plus grosses difficultés, je me suis dit que c’était fait, mais il restait quand même 600 kilomètres jusqu’à Wissembourg. Les conditions météorologiques étaient dures. J’ai eu plus de dix jours de pluie d’affilée dans le Jura. Je commençais aussi à oublier des fondamentaux comme prendre de l’eau, de la nourriture ou ranger mon couteau au bon endroit. Une fois l’HexaTrek terminé, je suis resté deux semaines dans mon canapé. J’avais besoin de ne rien faire.

Où en est l’HexaTrek ?

L’application est sortie en avril. Pendant la marche, j’ai installé des panneaux pour baliser le parcours. Pour l’instant, la signalétique est faible. Les autorisations prennent du temps. En marchant, je me suis rendu compte que certaines portions devraient être modifiées. Pendant ces quatre mois, j’ai noté beaucoup d’idées sur mon téléphone, comme intégrer des toilettes et des lieux pour se restaurer sur la carte ou même des fonctionnalités sociales sur l’application pour que les marcheurs puissent communiquer entre eux. Mon premier travail, avant de replonger dans l’HexaTrek, c’est d’intégrer les gens qui ont envie d’être de l’aventure.

Aviez-vous déjà marché dans les Vosges ?

Je n’y suis allé que deux fois, pour un repérage et pour une fête avec les membres de l’association pour le départ de Thomas qui a marché l’HexaTrek dans l’autre sens. Mais maintenant, je peux dire que je les connais bien. J’en garde un bon souvenir. Tout était très beau, surtout avec les couleurs de l’automne.

3034 : c’est le nombre de kilomètres parcourus par Kévin !

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

Articles populaires

X