mardi 29 novembre 2022
7.1 C
Haguenau
AccueilÀ la uneLa CeA est fière de vous annoncer la naissance de l’ABCdele

La CeA est fière de vous annoncer la naissance de l’ABCdele

Un joli abécédaire trilingue aux couleurs vives, illustré par Elisa Géhin et qui répond au doux nom d’ABCdele, est offert aux bébés alsaciens par la CeA. Isabelle Dollinger, vice-présidente et maire de Batzendorf, raconte son élaboration et le soutien au dialecte alsacien.

Maxi Flash : Quand l’ABCdele est-il né ?

On a décidé de fêter la fusion des deux départements Haut-Rhin et Bas-Rhin, issue de la nouvelle Collectivité européenne d’Alsace, en offrant cet ouvrage à tous les enfants nés ou adoptés en 2021, et 2022 jusqu’à épuisement des stocks. Il s’agit de sensibiliser les tout-petits, mais aussi leur famille : le dialecte ne doit pas se perdre dans le cercle familial, la collectivité seule n’y arrivera pas.

La conception a eu lieu localement ?

La maison d’édition 2024 et l’illustratrice sont strasbourgeoises. Elisa Géhin a aussi choisi les mots avant de les illustrer. Le cahier des charges avait établi le côté trilingue : ça fait un peu mélange, on cherche un peu du coup, c’est original de mettre les mots sans traduction. Au A, on a Apfel à côté d’aspirateur et de Ameise ! Le principe c’est que le parent dise
« Das ist ein Apfel ! » car jusqu’à 6 ans, les enfants sont des éponges, ils enregistrent bien !

Les médiathèques du territoire font office de maternité…

Oui, les parents peuvent récupérer le livre dans une des 107 bibliothèques à l’aide de leur livret de famille. Ce sont des lieux de lecture avec d’autres espaces, et déjà tout bébé, il y a des animations. Cela rejoint notre compétence soutien de la parentalité, cette attention particulière que l’on porte aux 1000 premiers jours de l’enfant. C’est une période propice à l’éveil culturel. C’est aussi notre rôle de soutenir le développement des ouvrages en alsacien ou allemand, avec l’Olca.

Qu’est-ce que la nouvelle compétence bilinguisme qui a été transférée à la CeA ?

Le schéma est en train d’être écrit, mais on aimerait par exemple proposer des animations en allemand ou alsacien dans les périscolaires ou les centres aérés. Aujourd’hui, nous soutenons les classes bilingues, et bientôt immersives, mais nous souhaitons aller plus loin dans le parascolaire, y compris dans les crèches. A Batzendorf, au multi-accueil, il y a un espace bilingue avec une poupée qui part le week-end dans les familles et parle allemand comme son animatrice. On va développer le réseau avec des volontaires qui ont envie de transmettre le dialecte. Je suis mamie depuis quinze jours, et nous avons décidé de parler uniquement alsacien avec elle, on joue le jeu !

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

Articles populaires

X