mardi 18 juin 2024
AccueilChroniquesLes lectures d'IsaL’amour de François Bégaudeau

L’amour de François Bégaudeau

Avec son nouveau livre, François Bégaudeau nous parle d’amour. En dévoilant la beauté romanesque d’un couple ordinaire, il nous raconte cinquante années d’une vie passée à deux, de la fin des années 1960 à aujourd’hui. Éditions Verticales.

Nul besoin d’un roman bruyant pour dire l’amour. La littérature use et abuse du sujet qu’il devient difficile de s’y attaquer encore. D’autant que souvent pour exister l’amour prend des orientations qui hissent le sentiment à son paroxysme, prenant les formes du chagrin, de la passion, de l’obsession, de l’abandon, de la pathologie.

Ici, point de tout cela. Dans un livre qui évite les écueils vus et revus, l’auteur s’empare du sujet de la plus belle manière qui soit. On y suit la vie d’un couple provincial sur une cinquantaine d’années, ramassées en moins de cent pages. Cette écriture toute en pudeur va accompagner le destin de ces personnages, en ne se faisant jamais l’objet du récit, mais l’outil propre à le narrer. Le narrateur dépose son histoire avec délicatesse n’orientant jamais le regard du lecteur, le laissant savourer les émotions vraies et fortes. Un récit intime, pudique, de simples moments, des souvenirs qui mis bout à bout font une vie.

Cinquante années d’une vie à deux, où le temps s’écoule dans un ordinaire qui n’a rien d’extravagant ni de romanesque. Un récit dont on serait tenté de dire qu’il ne se passe rien et l’on aurait tort assurément. Car cela reviendrait à penser que des vies ordinaires ne valent rien, alors que c’est là que se joue la plus belle des partitions. La musique de la vie de ce couple est aussi banale que singulière et l’on chemine à leurs côtés en remontant le temps des années 70 jusqu’à aujourd’hui avec nostalgie et tendresse. L’auteur sublime l’ordinaire grâce à un art du montage qui lui est propre. Il dresse un portrait de cette vie entière passée “côte à côte, en compagnie l’un de l’autre”, cette vie dans laquelle on a choisi de vivre et de vieillir ensemble.
Jacques et Jeanne, le temps qui passe et leur amour au cœur duquel se niche une beauté romanesque. Un couple que l’on aura bien du mal à quitter, une fois la dernière page tournée. Et l’on remercie l’auteur de nous donner à lire la puissance de nos vies en filigrane de son nouveau récit.

Isabelle Arnould

- Publicité -
ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -
- Publicité -

Articles populaires

- Publicité -
X