mardi 6 décembre 2022
4 C
Haguenau
AccueilChroniquesLe grand départ

Le grand départ

L’autre jour, mon voisin était en train de faire les derniers réglages de sa voiture avant son départ vers le sud, pour des vacances bien méritées, il a dit, comme tout le monde. Il vérifiait le niveau d’huile, le niveau du lave-glace, tous les niveaux avant de retrouver celui de la mer. Pendant ce temps-là, sa femme descendait les valises au niveau du rez-de-chaussée et je sentais qu’il y avait de l’eau dans le gaz. D’après une étude IFOP, en cette période de congés, l’entente des couples est à un niveau moyen. Il paraît que 66% des femmes en font plus que leur conjoint dans l’organisation des vacances. Dingue, non ? Ce sont les femmes qui lancent le processus de préparation des vacances (56% contre 31% des hommes), la sélection des lieux d’hébergement (48% contre 26% des hommes) et dans 78% des cas, la mère fait les bagages des enfants (10% le père). On pourrait en conclure que les femmes ont beaucoup plus envie que les hommes de partir en vacances, m’a dit mon voisin lorsque je suis allé lui souhaiter une bonne route. Il a ajouté qu’il espérait moins de bouchons que l’an dernier, c’est dur sur la route au niveau des embouteillages. Comme 58% des hommes conduisent (contre 18% des femmes), les mecs sont fatigués, ils arrivent au bord de la mer et n’en font pas une rame. Du coup, 54% des femmes s’occupent de la préparation des repas, contre 24% des hommes (courageux) qui s’en foutent, ils peuvent se nourrir d’une saucisse sur la plage. Pour commenter ces chiffres, mon voisin a une explication imparable : Si tu laisses le volant à ta femme, tu arrives 3 jours plus tard et dans un état de nerfs pas possible, mais si tu conduis, tu es nase, alors on fait comment ? On ne va quand même pas encourager les cheminots à faire grève et prendre un TGV ? Plutôt faire la queue au péage, a conclu mon voisin avant d’engueuler sa femme parce qu’elle n’avait pas terminé les jambon beurre. Il paraît que cette inégale répartition des tâches génère des disputes dans les couples. Il paraît aussi que l’on est bien en 2022 ! Je n’en parle pas à ma voisine, je la connais, elle est capable d’arracher les yeux de notre voisin ; côté égalité des sexes devant l’éternel, ma voisine, c’est le haut niveau.

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

Articles populaires

X