mardi 31 janvier 2023
4.7 C
Haguenau
AccueilLes actusAlsace et ailleursLe réalisateur alsacien Benjamin Steinmann s’essaie au film-opéra

Le réalisateur alsacien Benjamin Steinmann s’essaie au film-opéra

Pendant un an, Benjamin Steinmann, réalisateur originaire d’Alsace du Nord, a collaboré avec l’association strasbourgeoise Rhin lyrique. Ensemble, ils ont réalisé une adaptation cinématographique entièrement chantée de l’opéra en trois actes d’Engelbert Humperdinck, Hänsel et Gretel. Le film devrait être révélé au grand public en 2023.

L’association Rhin lyrique a été créée il y a deux ans. « C’est notre premier projet, explique Margot Canale, chanteuse et présidente de l’association. Nous avons voulu frapper fort dès le lancement. Au départ, nous pensions jouer l’opéra d’Hänsel et Gretel sur scène. Avec le Covid qui n’en finissait pas, nous avons changé nos plans et nous nous sommes tournés vers la réalisation d’un film ». Par le biais de René Vogel, le président des Alsaciens en Autriche, pays où Margot chante régulièrement, le Rhin lyrique est entré en contact avec le réalisateur Benjamin Steinmann. Ce dernier a immédiatement accepté ce défi :
« Pour ma part, c’était une nouveauté et un véritable challenge », confie l’Alsacien.

Si Benjamin Steinmann est le réalisateur, Margot Canale est une des productrices, mais aussi une chanteuse et une actrice, celle qui joue Hänsel : « En tant que productrice, c’était à moi de tout gérer. Je m’occupais des costumes, des décors et même des lieux de tournage », explique-t-elle. Le tournage, qui a duré dix jours répartis sur trois mois, a mis l’Alsace à l’honneur : « En costumes traditionnels de la région, nous avons tourné dans de beaux lieux alsaciens, comme le Haut-Koenigsbourg, par exemple, qui est devenu le repère de la méchante sorcière dans l’opéra ». L’équipe s’est aussi rendue à Rangen, à Walbourg et même dans la forêt de Schœnenbourg.

Inès Lorans dans le rôle de Gretel. / ©DR

Un an pour un film

La post-production a été finalisée il y a quelques jours. Le film devrait être présenté au grand public en 2023. Pour les six acteurs, pour qui c’était une première devant la caméra, l’expérience fut enrichissante : « Avant de se lancer, on s’imagine beaucoup de choses. Nous avons des idées reçues. Face au public, on peut se permettre d’être plus naturel. Il peut ressentir nos émotions. Mais une caméra, c’est de la technologie, ça ne ressent rien. Pour faire passer les émotions à travers, c’est un vrai challenge. Mais c’était une belle expérience », se souvient la chanteuse. Benjamin Steinmann complète : « Au niveau de l’interprétation, ils ont donné tout ce qu’il fallait. On voyait tout de suite qu’ils entraient bien dans leurs personnages ». Le Rhin lyrique a contacté un distributeur. L’association aimerait que son film soit présenté lors de différents festivals, pour le faire connaître: « On espère aussi lui offrir une sortie au cinéma ou à la télé d’ici décembre 2023. Nous avons hâte de voir la réaction du public », conclut Margot Canale.

L’info en plus

La bande originale du film a été réalisée par une vingtaine de jeunes musiciens du Conservatoire de Strasbourg.

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

Articles populaires

X