mardi 7 février 2023
-1.9 C
Haguenau
AccueilLes actusAlsace et ailleursLes Donz’ailes dans le désert

Les Donz’ailes dans le désert

Virginie Quilichini, vétérinaire, et Baïa Kleck, directrice commerciale à Axcess Promotion à Souffelweyersheim, forment les Donz’ailes. Elles ont décidé de faire équipe pour participer à Bretz’elles des sables, un raid 100 % féminin dans le désert tunisien.

Cette troisième édition de Bretz’elles des sables se tiendra du 14 au 26 octobre. Le raid est né en 2018 de la rencontre de Jacky Lechleiter de l’Equip’raid, une agence de voyages agréée, et d’Adeline Studer, directrice de l’agence Un Monde de sportifs, professionnelle du tourisme depuis près de quinze ans et passionnée de sport. L’association originaire de Mulhouse rassemblera une vingtaine de participantes qui sillonneront le désert tunisien pour la bonne cause. L’objectif principal est d’apporter des fonds pour la construction d’un puits. Près de 120 mètres ont déjà été forés.

Les Donz’ailes partiront le 14 octobre de Strasbourg. Elles rallieront le port de Gênes, en Italie, par la route, à bord de leur 4×4 prêté par les ambulances Mader de Sélestat : « On tient à les remercier ». Les deux amies prendront ensuite le bateau pour Tunis. Une fois sur le continent africain, elles rouleront vers le sud en direction de Matmata, à l’entrée du désert, et iront jusqu’à Douz. Elles se rendront d’abord au camp de Hedi, là où le puits est en cours de forage.

Baïa et le 4×4 prêté par les ambulances Mader. / ©DR

Un raid en équipe

Selon Virginie, « le but de ce raid, c’est de faire les choses ensemble, de ne pas agir chacun dans son coin », c’est ce qui l’a séduite. Les Donz’ailes soutiennent des associations : l’Aube du désert, pour faciliter l’utilisation du vélo pour les femmes et les enfants, et une autre pour venir en aide aux handicapés. Et elles ne partiront pas les mains vides : « Nous ramenons des vélos, mais aussi des habits pour les nomades. En tant que vétérinaire, je pars aussi avec 300 kilos de croquettes pour des associations pour les animaux. Dans nos bagages, il y aura aussi du matériel médical, mais surtout de quoi soigner les petites blessures », détaille Virginie. Pour l’instant, tous les dons sont stockés dans un garage, juste devant un tag à l’effigie du duo : « Les gens sont très généreux », reconnaissent les deux amies. « Il y a de l’entraide partout et c’est beau à voir. Tant que les gens veulent donner, notre porte est ouverte », concluent-elles.


Le chiffre : 2700

C’est le nombre de kilomètres à parcourir, aller et retour.

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

Articles populaires

X