mardi 31 janvier 2023
4.7 C
Haguenau
AccueilLes actusAlsace et ailleursL’heure de la retraite n’a pas encore sonné

L’heure de la retraite n’a pas encore sonné

La Première ministre Elizabeth Borne va présenter son projet de réforme des retraites devant le Conseil des ministres le 23 janvier : l’âge légal de la retraite devrait être de 64 ans en 2030 et le minimum vieillesse fixé à 85% du SMIC (1200€ au moment de la réforme), mais un retraité sur trois (*) n’arrive d’ores et déjà pas à boucler la fin du mois.

Selon une étude de France Stratégie datée de janvier 2023, les 65-69 ans ont en moyenne perdu 7% de leur pouvoir d’achat entre 2010 et 2019, notamment à cause de la baisse des revenus du patrimoine et de l’épargne, repassant ainsi aux niveaux de vie du début des années 2000. Pour compenser, le taux d’emploi des plus de 65 ans est passé de 1,1% en 2006 à 3% en 2017 (chiffres de l’Insee), soit 10% de travailleurs à 65 ans, 4,2% à 69 ans et 1,6% à 74 ans et plus. Parmi eux, des agriculteurs, qui continuent leur activité à temps plein, des artisans et commerçants qui complètent leur retraite, un tiers de professions aisées dont les médecins (315 étaient même octogénaires en 2018 !), et enfin 40% de femmes seules, peu diplômées, qui travaillent par nécessité économique.

Particuliers employeurs et entreprises

C’est face à ce constat de « candidats séniors qui cherchent un complément de revenu » que Seniors à votre service a vu le jour en 2008. Valérie Gruau, sa fondatrice, a voulu « mettre en relation des retraités avec des particuliers employeurs parce qu’il est hyper rassurant d’avoir une mamie nounou ou une personne mature pour s’occuper d’un parent âgé », avant d’élargir aux séniors actifs et aux entreprises. Aujourd’hui, « 47% des candidats ont plus de 65 ans », et les domaines vont « du bricolage au gardiennage, mais aussi secrétariat, transport, commerce et vente… »

Selon elle, la motivation première de ces retraités est « clairement l’idée de compléter leurs revenus, soit parce qu’ils ont une petite retraite, soit parce qu’ils veulent garder le même niveau de pouvoir d’achat qu’avant. Mais parfois, il y a nécessité de conserver du lien social, se sentir actif, utile, c’est parfois compliqué d’avoir un agenda vide au moment de la retraite ». Avec 400 000 inscrits, l’activité des séniors se concentre surtout dans les grandes métropoles—en Île-de-France, Rhône-Alpes, PACA. Mais le Bas-Rhin n’est pas en reste, avec 2220 candidats séniors et 1260 recruteurs répertoriés.

Pour s’inscrire : www.seniorsavotreservice.com

(*) Étude à retrouver sur www.questiondebudget.fr

Le chiffre : 3

C’est le pourcentage de Français de plus de 65 ans qui travaillent : une moyenne faible comparée à l’Italie (4,8%), l’Allemagne (7,5%), aux États-Unis (20%), au Japon (22%) ou encore à l’Indonésie (41,8%).
(Source : Insee)

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

Articles populaires

X