samedi 15 juin 2024
AccueilAutomobileEssais autoMini Cooper SE Resolute, la citadine premium branchée

Mini Cooper SE Resolute, la citadine premium branchée

La Mini a toujours su surprendre par son caractère unique. Dans sa version 100 % électrique avec une finition Resolute elle s’affiche en citadine premium très séduisante.

Alors que dans quelques mois elle laissera la place à une nouvelle mouture conçue pour recevoir une chaîne de traction 100 % électrique, la Mini Cooper SE achève sa carrière avec une offre qui déborde de personnalité.

So british

Dans cette version Resolute, la Mini Cooper S électrique est bien difficile à différencier du modèle classique. Tout se joue à quelques détails stylistiques, comme les magnifiques jantes 17 pouces Electric Resolute Spoke, les quelques touches de jaune Energetic yellow disséminées çà et là ou encore la calandre pleine noire signifiant l’électrification de l’auto.

Pour l’habillage de la carrosserie, on retrouve la peinture Rebel Green propre à la finition Resolute, un superbe vert anglais qui donne à l’auto cette allure « so british » parfaitement coordonnée à l’habillage bronze de certains éléments. Les feux arrière conservent bien entendu la signature lumineuse en forme d’Union Jack. Dans l’habitacle, on retrouve aussi l’univers Cooper S avec une planche de bord où tout est arrondi et où le large écran tactile de 8,8 pouces positionné au centre s’illumine sur son pourtour de différentes couleurs en fonction du mode de conduite sélectionné. Pour démarrer et gérer les commandes liées à la conduite ou la climatisation, on dispose toujours de la rangée de boutons Toggle switch. Les sièges sont habillés de similicuir noir et de tissu clair aux gros fils, façon tweed.

Compte tenu de ses dimensions et de ses deux portières – 3m85 de long sur 1m73 de large et 1m43 de haut –, la Cooper SE peut accueillir deux passagers à l’arrière à condition qu’ils se contorsionnent. Mais une fois installés, ils bénéficient d’une belle luminosité procurée par le grand toit panoramique ouvrant. Côté coffre, la Cooper SE conserve la même capacité que ses sœurs thermiques avec 211 litres, plus une trappe de rangement pour les câbles de recharge sous le plancher.

Autonomie citadine

Les batteries d’une capacité de 32 kW (28 kW utiles) sont disposées en T sous le plancher de manière à ne pas grever le volume de l’habitacle et améliorant ainsi le centre de gravité. Elles alimentent un moteur de 184 ch qui développe un couple instantané de 270 Nm et offrent à la Cooper SE une autonomie d’environ 220-230 kilomètres. Ce n’est certes pas beaucoup par rapport à la concurrence, mais c’est bien assez pour cette Mini qui se veut avant tout citadine élégante, la moyenne des trajets quotidiens en France étant inférieure à 50 km.

Lors de notre essai réalisé essentiellement en ville en région parisienne, avec un peu de voies rapides et d’autoroute, notre moyenne s’est établie à moins de 16 kWh/100. Pour bien profiter de cette Mini Cooper SE il faut donc prendre l’habitude de passer régulièrement par la pause recharge. Il faut compter 4 h 20 sur une wallbox de 7,7 kW, 3 h 50 sur une prise11 kW, et un peu plus de 36 minutes pour passer de 10 à 80 % de la charge sur une borne à 50 kW.

Sensation kart

Pour ce qui est du plaisir de conduite, cette Mini Cooper SE Resolute ne déçoit pas. Elle conserve son aptitude à vous faire croire que vous pilotez un kart, avec le confort d’une vraie voiture en prime. Par rapport à la version thermique, la sensation d’être littéralement accroché au sol est renforcée par la disponibilité immédiate du couple du moteur électrique et la maniabilité offerte par l’amélioration du centre de gravité apportée par l’implantation des batteries. Les relances, dépassements et insertions sur voies rapides sont dignes de la légende Cooper avec un 0 à 100 km abattu en 7,3 secondes ! On prend beaucoup de plaisir avec la conduite One Pedal qui, associée à un puissant freinage régénératif dont l’intensité peut être régulée, permet une conduite dynamique enthousiasmante et rassurante. La direction est toujours aussi précise, surtout en mode sport. Finalement, le seul vrai grief que l’on pourrait faire à cette auto très attachante c’est son amortissement qui reste très ferme et peut se montrer désagréable sur les routes en mauvais état ou au passage des ralentisseurs. Mais ça aussi ça fait partie du mythe Mini, tout comme son prix, notre modèle d’essai s’affichant à 41 930 €, la gamme débutant à 33 900 €, abonnement d’un an à la carte de recharge publique Mini Charging offert.

- Publicité -
ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -
- Publicité -

Articles populaires

- Publicité -
X