jeudi 9 février 2023
-0.1 C
Haguenau
AccueilChroniquesOn Ruffet le match #10 C'est combien ?

On Ruffet le match #10 C’est combien ?

« Je suppose que l’argent peut tout acheter ». La phrase est signée de l’ancien tennisman Sergei Stakhovsky, ukrainien d’origine. Dans son viseur, les deux joueurs serbes Viktor Troicki et Janko Tipsarevic qui ont accepté l’invitation pour disputer le tournoi de St-Petersbourg, en Russie. Dans le contexte géopolitique actuel, où le boycott de tout ce qui touche de près ou de loin à la Russie est d’actualité, l’Ukrainien n’a guère apprécié que ses deux collègues privilégient le prize money à la symbolique.

La réponse, en gros, a consisté à dire qu’il ne faut pas tout confondre, que c’est leur métier, et qu’il n’a qu’à se mêler de ses affaires. Pour ce qui est de dire que la Serbie aurait été victime elle aussi de bombardements dans les années 1990, et que tout le monde s’en fichait, on mettra ça sous le coup de l’émotion parce que bon.
Au même moment, ou presque, les rumeurs les plus folles circulaient autour de Cristiano Ronaldo désormais sans contrat. Un contrat en or massif l’attendait en Arabie Saoudite, à Al-Nassr, richissime club qui a déjà attiré quelques stars du football mondial. On parle quand même de 200 millions d’euros par an. Pendant deux ans. Alors que sa carrière est pour ainsi dire finie.
Quel argent on accepte ?

Alors vous me direz, qui serait assez bête pour refuser ? On va regarder deux, trois trucs ensemble. Viktor Troicki, ex-n°12 mondial, c’est plus de 9 millions de dollars de gains en carrière. Tipsarevic a été 8e mondial, et a rassemblé 8,5 millions de billets verts. Uniquement sur les terrains, sans compter les contrats publicitaires. CR7, c’est carrément un autre monde. En cette fin 2022, l’icône du foot mondial atteint la barre du milliard d’euros sur l’ensemble de sa folle carrière.

Ont-ils réellement besoin de cet argent ? On serait sans doute moins critique vis-à-vis d’un jeune joueur, prometteur ou pas, qui chercherait des points ATP, ou un contrat dont il sait pertinemment qu’il vaut plus que sa valeur. Mais à un moment, quand la case argent a déjà été validée dans le cahier des valeurs primaires, peut-on – doit-on ? – se permettre d’en ajouter d’autres ?

Pour CR7, au moment d’écrire ces lignes, le seul doute qui plane sur ce contrat « pharaonique » (alors que ce n’est pas le bon pays) est la réaction de ses autres sponsors, qui ont aussi des intérêts en termes d’image. Mais alors, l’argent peut-il acheter l’argent ? Y a-t-il un argent plus propre qu’un autre ?

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

Articles populaires

X