mercredi 22 mai 2024

Schirrhein – Elie Paggin, bûcheron sportif et passionné

AccueilÀ la uneSchirrhein - Elie Paggin, bûcheron sportif et passionné

Schirrhein – Elie Paggin, bûcheron sportif et passionné

Elie Paggin est un bûcheronneur sportif depuis plus de vingt ans. C’est lui qui est à l’origine de la création du club au sein de Cercle Saint-Nicolas de Schirrhein. Avec le temps, sa femme et son fils l’ont accompagné dans cette passion. Elie participe à de nombreuses compétitions. L’Alsacien a déjà les prochains mondiaux en ligne de mire.

Comment vous est venue cette passion ?

Elie Paggin : J’ai longtemps travaillé dans une usine. À côté, je faisais du bois de chauffage dans une petite entreprise schirrheinoise. Il y a douze ans, j’ai quitté mon poste principal pour me consacrer à 100 % à cette deuxième activité. Mais, mes débuts dans le bûcheronnage sportif remontent déjà au début des années 2000. J’ai fait de ma passion mon métier. Aujourd’hui, Schirrhein est le plus grand club de France avec une quinzaine de membres actifs, dont cinq féminines et un enfant de treize ans.

Comment conjuguer travail, entraînements et compétitions ?

C’est un sport difficile qui demande beaucoup de déplacements. J’ai la chance d’avoir ma femme et mon fils qui pratiquent ce sport également. Si la famille ne suit pas, c’est très compliqué. Rien que l’année dernière, nous avons fait au moins 20 000 kilomètres de déplacement. Chaque semaine, à l’entraînement, nous devons travailler plusieurs disciplines différentes : trois à la hache et trois à la scie. Nous nous entraînons dans le jardin où nous avons monté toute une structure. À côté, nous pratiquons du sport physique en salle et même de la course à pied. Maintenant, le bûcheronnage s’est développé comme un sport. Avant, cette pratique n’était réservée qu’aux véritables bûcherons.

Quels sont vos résultats en compétition ?

Mon palmarès est garni de top 6. Je n’ai jamais vraiment gagné de compétition, mais j’ai remporté plusieurs épreuves. L’année dernière, je me suis qualifié pour rejoindre l’équipe de France. Ainsi, j’ai pu participer aux championnats du monde à Göteborg, en Suède. Nous avons fini douzièmes sur une vingtaine d’équipes nationales qualifiées. Ça reste un bon résultat, mais nous visions le top 10. C’est notre seul regret, nous étions un peu déçus. Avant cette compétition, j’étais allé cinq fois aux mondiaux, mais toujours en tant que remplaçant. En Suède, pour la première fois, j’étais un acteur à part entière. L’année prochaine, les mondiaux se tiendront en Allemagne. Dans deux ans, ils seront organisés en France. On va faire tout notre possible pour réaliser une belle compétition et de beaux résultats.


L’info en plus

La 41e Fête des bûcherons se tiendra le premier week-end de juillet à Schirrhein. Le bûcheronnage sportif y sera à l’honneur.

- Publicité -
ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -
- Publicité -

Articles populaires

- Publicité -
X