lundi 5 décembre 2022
5.5 C
Haguenau
AccueilAutomobileUne boîte noire dans nos voitures

Une boîte noire dans nos voitures

Les boîtes noires, ces dispositifs permettant d’enregistrer certaines données techniques, ne sont plus réservées aux avions… Les nouvelles voitures aussi vont en être équipées afin d’améliorer la sécurité routière.

Parce qu’il n’est pas toujours simple de déterminer les circonstances exactes d’un accident routier, de plus en plus de dispositifs d’enregistrement visent à compléter les informations recueillies auprès des victimes et témoins.

On voit ainsi fleurir depuis plusieurs années des dashcams, ces caméras installées sur le tableau de bord, permettant d’enregistrer tous les événements se déroulant au cours du trajet et qui peuvent donc aider les assureurs à établir les différentes responsabilités en cas de sinistre. Il n’empêche, en raison de la protection des données personnelles et du droit au respect de la vie privée d’autrui, l’usage de ces enregistreurs reste juridiquement délicat puisque la loi n’a pas encore encadré spécifiquement ces caméras.

Dès cet été

Alors que la collecte d’images est controversée, l’Union européenne a décidé de miser sur les données techniques des véhicules pour comprendre les circonstances des accidents routiers. Comment ? En équipant les voitures neuves d’une boîte noire !

Déjà largement médiatisé dans le secteur aérien, ce dispositif doté d’une puce électronique permet d’enregistrer les paramètres de conduite quelques secondes avant un accident. La vitesse, la phase d’accélération ou de freinage, le régime moteur, l’inclinaison du véhicule et la force de la collision sont notamment pris en compte, tout comme l’usage du clignotant et même le port de la ceinture de sécurité. Autant de données à même d’éclairer la situation 30 secondes avant l’accident et 10 secondes après le choc. En revanche, contrairement aux boîtes noires des avions, aucun son n’est enregistré ici. Vos conversations à l’intérieur de l’habitacle resteront donc strictement privées.

En vertu d’un règlement adopté en 2019 par le Parlement européen, ce type de boîtier devra être installé sur tous les nouveaux véhicules fabriqués dans l’UE à partir du 6 juillet 2022. Après deux ans de transition, la boîte noire sera obligatoire pour toutes les nouvelles immatriculations à partir du 6 juillet 2024. Les modèles d’occasion ne sont donc pas concernés.

Des autos high-tech

Plus largement, le règlement européen de 2019 encadre le bond technologique de nos automobiles.

Outre la boîte noire, il impose en effet toute une série de dispositifs de sécurité automatisés dans les nouveaux modèles, tels qu’un système d’alerte en cas de somnolence au volant ou de distraction, des signaux d’arrêt d’urgence, l’adaptation intelligente de la vitesse, une interface permettant le montage d’un éthylomètre antidémarrage, la détection en marche arrière, ainsi que la surveillance de la pression des pneumatiques.

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

Articles populaires

X