vendredi 9 décembre 2022
1.6 C
Haguenau
AccueilLes actusAutour de WissembourgWissembourg - Isabelle Gauguet veut « être une des actrices de la...

Wissembourg – Isabelle Gauguet veut « être une des actrices de la redynamisation »

Très investie dans son nouveau poste à Wissembourg, Isabelle Gauguet est revenue dans son fief natal en décembre afin de participer à la relance de l’attractivité : elle a été nommée chef de projet Petites villes de demain.

Maxi Flash : Qui êtes-vous, Isabelle Gauguet ?

Je suis native de Wissembourg, j’y ai fait toutes mes études jusqu’au bac, puis j’ai vécu à l’étranger depuis 2004, et travaillé essentiellement chez Microsoft, Amazon et Uber. Donc je viens amener mon savoir-faire en termes de gestion de programme. C’est certainement une conséquence de la crise sanitaire de réaliser où il est important de vivre, et d’avoir un impact sur sa communauté, être une des actrices de la redynamisation.

Justement, quel est votre rôle dans le programme Petites villes de demain ?

Wissembourg compte 7537 habitants et le Pays de Wissembourg, 16718 (-2,27% en 5 ans, NDLR). Wissembourg est unique en Alsace du Nord, on oublie d’y aller, car elle est au-delà de Haguenau qui est la centralité, et pourtant à mi-chemin avec Karlsruhe. J’ai été embauchée pour orchestrer le dispositif, mettre en place les études et aider les élus à choisir leurs priorités. Je suis aussi sur le terrain, on partage des problématiques et des solutions avec tous les chefs de projet en France, et je le fais au niveau de la proche région. Je vais à Niederbronn, j’étais à Haguenau pour m’inspirer de projets. Je rencontrerai aussi des citoyens lors de l’assemblée plénière fin février.

Y a-t-il déjà des réalisations concrètes ?

Oui, la maison France Services, c’est redynamiser en délocalisant. Également les Micro-folies, amener de la culture loin des grosses métropoles. Immédiatement aussi, nous devons embaucher un manager de commerce, pour redynamiser le commerce
local : avis aux candidats. Dans le quartier gare, l’étude a démarré, et l’ouverture d’Emmaüs en mars va redonner au no man’s land un caractère jeune et social. C’est un beau succès déjà !


Petites villes de demain, un programme national

Le programme Petites villes de demain concerne 1600 villes de moins de 20 000 habitants à travers la France, avec un total de 3 milliards d’Euros alloués par l’État à l’accélération de la relance -surtout en temps de crise sanitaire- par l’intermédiaire des collectivités locales. Le Pays de Wissembourg s’engage à réaliser les études de revitalisation du territoire avant le printemps 2023 : une série de diagnostics a été lancée sur l’habitat, le commerce, l’entrepreneuriat, l’urbanisme, et la mobilité pour en désigner les priorités. L’objectif, selon Isabelle Gauguet, est de « rendre la ville plus attractive pour augmenter la population, attirer les entreprises et les touristes, et que les habitants soient mieux dans leur ville et y restent, surtout la jeunesse ».

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

Articles populaires

X