mercredi 22 mai 2024

Le jour où… Denise, 91 ans, a pris goût à l’aventure et au rêve !

AccueilChroniquesLe jour oùLe jour où... Denise, 91 ans, a pris goût à l’aventure et au...

Le jour où… Denise, 91 ans, a pris goût à l’aventure et au rêve !

La petite Denise grandit dans un hameau de la Meuse où ses parents ont acquis une petite ferme. L’école est dans le village voisin, ses escapades se limitent donc aux deux kilomètres à la ronde. Vient alors la guerre avec l’évacuation dans les Vosges en compagnie des grands-parents alsaciens qui donne à Denise un petit avant-goût d’aventure…

Elle se souvient des longs convois humains, avec animaux et charrettes lourdement chargés, qui avançaient des jours durant, sous les tirs des avions italiens. Après la guerre, ce seront les vacances passées chez ses grands-parents en Alsace qui, bien que le travail à la ferme y soit le même qu’à la maison avec un réveil à 6h pour couper les foins, lui transmettent le plaisir de la bougeotte.

Alors à 14 ans, puisqu’elle n’avait d’autre option que de gagner sa vie, elle choisit, avec une petite idée derrière la tête, l’hôtellerie-restauration. Elle suit l’idée de son frère qui lui conseille de servir l’apéritif dans le restaurant d’une amie. « Pas d’apprentissages comme aujourd’hui, on apprenait sur le tas ». Jusqu’au jour où sa mère accepte la proposition d’emploi de gouvernante d’une dame venue pour embaucher Denise, ignorant que le poste se trouve à Liège et qu’il s’agit de s’occuper de sept enfants ! La voici partie pour la Belgique où elle travaillera également à Spa et à Anvers ! Elle revient toutefois vite à la restauration dont le contact lui manque, même si sa famille trouve que « ce n’est pas sérieux ».

De là commence la découverte de nombreuses destinations : la Gironde, où elle passe son permis de conduire et s’achète une Dauphine, l’Allemagne, et même Djibouti. Denise est ouverte à toute opportunité et assure que si on lui avait proposé l’Amérique, elle aurait accepté avec enthousiasme. Aujourd’hui elle ne pense plus avoir ce genre d’occasion, mais avec son « esprit toujours vagabond », elle s’imagine aisément en Inde. De son appartement, elle s’évade par les livres et la télévision, avec son adorable chat sur les genoux. Elle s’invente des rôles de détective, d’enquêteur de police, elle dit d’elle-même qu’elle est « un peu comme un garçon manqué, avec un tempérament d’homme sous les traits d’une femme coquette ». Les jours de soleil, on peut les croiser, Denise et sa « jeunesse de caractère » comme elle l’appelle, passagères d’une magnifique Rolls-Royce ou d’une Traction, saluant la foule attablée aux terrasses wissembourgeoises.

Line

- Publicité -
ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -
- Publicité -

Articles populaires

- Publicité -
X