lundi 5 décembre 2022
5.5 C
Haguenau
AccueilChroniquesMerci beau cou

Merci beau cou

Ce qui est génial avec la période que nous vivons, c’est que chaque année, il y a une galère sans nom. Ou plutôt avec. Covid par exemple. Alors qu’il traîne encore dans nos corps fragiles, les prix des matières premières et de l’énergie plombent nos budgets et notre moral en berne, et Stéphane n’y est pour rien, a ajouté ma voisine qui n’en rate pas une. Ensuite, elle a ajouté : j’ai écouté Bruno Le Maire à la radio l’autre jour, si j’ai bien compris, cet hiver, la tendance sera le col roulé. Moi je refuse cette directive ministérielle, je déteste les cols roulés. Avec un truc pareil, je n’ai pas de cou et je ressemble à un hippopotame nain. Et puis, avec ou sans col roulé, le coût du chauffage va bouffer le budget des vacances à Méribel et de l’été aux Seychelles (c’est bien connu, tout le monde y va), on est roulé dans la farine plutôt non ? M’a demandé ma voisine, en s’éclipsant, ce qui fut dommage, à double titre. Je n’ai pas pu répondre à sa question (ah, il n’y avait pas de question…) et j’ai été obligé d’appuyer sur l’interrupteur, alors qu’en sa présence la lumière inonde la cage d’escalier, ce qui permet à la copropriété de faire quelques économiques non négligeables par les temps qui boitent. Donc voilà, cet hiver, je serai pris à la gorge, obligé d’oublier ma voisine qui ne fera rien pour me réchauffer, et je penserai à me tricoter un pull. Le Maire l’a dit, sous 19, on allume le col roulé. Merci ! Pour les questions essentielles, c’est chouette d’avoir des dirigeants incollables.

ARTICLES SIMILAIRES
- Publicité -

Articles populaires

X